Cote de popularité : Hollande inverse la courbe et gagne 4 points

François Hollande, lors d\'un déplacement à Addis-Abeba, en Ethiopie pour le 50e anniversaire de la fondation de l\'Union africaine, le 25 mai 2013.
François Hollande, lors d'un déplacement à Addis-Abeba, en Ethiopie pour le 50e anniversaire de la fondation de l'Union africaine, le 25 mai 2013. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Le président reste à niveau très faible avec seulement 29% de satisfaits, Jean-Marc Ayrault engrange lui 3 points.

Une bouffée d'oxygène pour l'exécutif après des mois de chute dans les sondages. La cote de popularité de François Hollande a connu une hausse de 4 points en mai par rapport à avril. Toutefois, le chef de l'Etat reste soutenu de façon ultraminoritaire et se maintient sous la barre des 30%, avec 29% de satisfaits, selon un baromètre de l'Ifop publié dimanche 26 mai par le JDD. François Hollande avait perdu 6 points en mars et 6 points en avril, mois au cours duquel seuls 25% des sondés approuvaient son action.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault voit lui aussi sa cote de popularité augmenter, de 3 points en un mois, passant de 30 à 33% de satisfaits, tandis que le taux de mécontents passe de 67 à 66%. 

L'épisode clé du mariage pour tous

Dans le baromètre de mai, 29% des sondés se déclarent "satisfaits" de François Hollande comme président de la République (3% très satisfaits, 26% plutôt satisfaits), quand 71% se disent "mécontents" (35% plutôt, 36% très). François Hollande, qui avait enregistré une forte baisse chez les sympathisants du PS, gagne cette fois des points, puisqu'ils sont 77% à être satisfaits (contre 64% le mois dernier). Chez ces mêmes sympathisants PS, Jean-Marc Ayrault passe de 59 à 70% de satisfaits.

Comment expliquer cette inversion de courbe favorable à l'excécutif après des mois de chute ? Selon les personnes interrogées, l'embellie est à mettre sur le compte du mariage pour tous. "C'est plus calme dans la politique", "Il [François Holllande] mène la barque de façon plutôt rassurante", expliquent des personnes interogées, citées par le JDD. D'autres encore estiment que cet épisode du mariage pour tous a "prouvé la détermination" du président qui n'a pas cédé aux opposants.

 

Ce sondage a été réalisé du 16 au 25 mai, par téléphone, auprès d'un échantillon de 1 901 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Vous êtes à nouveau en ligne