VIDEO. Pour compenser les effets de sa dépendance au charbon, la Pologne teste les puits de carbone

Avenue de l'Europe / France 3

La Pologne, qui va accueillir la COP24, reste le plus gros producteur et consommateur européen de charbon. Soucieux de donner du pays une image plus verte, le gouvernement teste une réponse innovante au réchauffement climatique : les puits de carbone. Un extrait du magazine "Avenue de l'Europe".

Premier producteur européen de charbon, le pays qui va accueillir la 24e Conférence sur les changements climatiques cherche à verdir son image. Le gouvernement encourage les Polonais à se débarrasser de leurs vieux poêles très polluants, mais il a une autre idée, plus innovante : piéger le CO2 grâce à des puits de carbone.

Une équipe du magazine "Avenue de l'Europe" a pu accompagner Janusz Łabuda, chef de l'Office des forêts du district de Milicz (Basse-Silésie), sur un site pilote à 250 kilomètres de Katowice. Au milieu des conifères, le puits de carbone ne saute pas aux yeux : c'est une simple marque bleue sur un tronc qui en marque la limite. 

Des arbres pour aspirer les gaz à effet de serre

Les gardes forestiers ont planté 25 000 hêtres, qui atteindront 30 mètres de haut une fois à maturité. "Le projet consiste à améliorer la biodiversité, à augmenter la biomasse des feuillus qui absorbent le CO2. Plus on augmente la quantité des feuilles, plus on capture de gaz à effet de serre. Cette expérimentation va durer trente ans. Après, on devrait généraliser ce programme à tout le pays."

Les puits de carbone n'en sont qu'au tout début. Personne ne connaît leur efficacité ni leur coût. Encore moins la surface qu'il faudrait pour compenser les émissions de CO2 en Pologne...

Extrait de "Pologne : charbon, mon amour", un reportage de Anne-Christine Roth et Guillaume Le Goff, diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 21 novembre 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne