VIDEO. Le désinvestissement dans les énergies fossiles, pas pour tout de suite

Aujourd'hui lors du One planet summit, le ministre de l’Ecologie a annoncé la fin de l'investissemeent public dans les énergies fossiles. Pourtant, l’argent de nos retraites finance toujours, sans que nous le sachions, des industries très polluantes.  

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un rapport, commandé par une association de défense de l’environnement alerte sur une utilisation pas franchement écologique de nos cotisations retraite.

Connaissez-vous l’Ircantec, la caisse de retraite des agents de la fonction publique? Elle investit 10 milliards d’euros dans des entreprises avec, écrit-elle, la prise en compte des enjeux climatiques et en "excluant tout investissement dans le secteur du charbon". Pourtant, quand on regarde son bilan pour le climat, la caisse de retraite investit dans des entreprises connues pour exploiter du pétrole et du charbon.

"Nous votons pour que les pétroliers puissent penser à l’après pétrole"

En injectant 25 millions dans les pétroliers Eni et Statoil, la caisse de retraite finance indirectement le projet Goliat, une gigantesque plateforme pétrolière située au beau milieu de l’Océan Arctique.

Pour le président du conseil d’administration d’Ircantec, investir dans ces entreprises permettrait de les influencer : "Nous souhaitons peser de l’intérieur, lors des assemblées générales nous nous exprimons et nous votons pour que les pétroliers puissent penser à l’après pétrole."

Beaucoup plus important, le Fonds de réserve pour les retraites. Il gère l’argent de nos pensions. Il investit deux milliards d’euros dans les énergies fossiles, comme dans l’entreprise Energy Transfer Partners. Elle construit aux Etats-Unis un gazoduc de 1 800 kilomètres pour transporter le pétrole issu des sables bitumineux. Un processus d'extraction très polluant.

L’un des directeurs du fonds de retraite se justifie : "Un investisseur n’est pas un militant. Il doit investir dans l’économie réelle et favoriser la transition vers une autre économie. Ca ne se fait pas en un coup de cuillère à pot !”

Au contraire, pour Clémence Dubois, de l'association de défense de l’environnement 350.org, "tout argent qui est investi dans les énergies fossiles, le gaz, le charbon, le pétrole, c’est de l’argent qui va nuire à celui qu’on met en faveur des solutions."

L’Etat, à travers ses investissements industriels arrêtera-t-il de financer les énergies fossiles ? A l’Oeil du 20h, on le vérifiera.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne