Finance verte : la France en pointe

France 3

Les besoins pour investir dans l'économie verte mondiale d'ici 2030 sont estimés à 90 000 milliards de dollars. En France, des entreprises et des banques ont déjà fait le choix d'orienter leurs priorités vers la préservation de l'environnement.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Chaque jour en Haute-Marne, un train usine écarte les rails, enlève les anciennes traverses de chemin de fer et dépose les nouvelles. Ce convoi avance durant plusieurs mois pour renouveler les voies ferrées. Ce chantier de rénovation a la particularité d'être financé par un nouvel instrument financier : les green bonds ou obligations vertes. SNCF Réseau est une entreprise leader dans le monde pour ce type de produits. Elle a déjà émis pour 2,5 milliards d'euros de green bonds pour rénover son réseau, ce qui a permis l'économie de 2,9 millions de tonnes de CO2 chaque année pendant 40 ans.

Peut encore mieux faire, selon les écolos

Ces obligations vertes ne sont pas le seul outil financier dans la lutte contre le changement climatique. Des collectivités, des entreprises, des assurances ou des banques ont annoncé vouloir retirer leurs investissements dans plusieurs projets d'extraction d'énergie fossile. Mais pour les associations écologistes, le compte n'y est pas. L'association Les Amis de la Terre dénonce les dix milliards de financements accordés par les banques françaises pour de nouvelles centrales à charbon. Pour que le réchauffement climatique ne dépasse pas 2°C, il faudrait laisser 80% du pétrole et du charbon dans le sol.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne