Cinq centrales nucléaires à nouveau survolées par des drones

(La centrale nucléaire de Penly en Seine-Maritime a déjà été survolée deux fois © MAXPPP)

Il s'agit de Penly (Seine-Maritime), Flamanville (Manche), Saint-Laurent-des-eaux (Loir-et-Cher), Dampierre-en-Burly (Loiret) et Fessenheim (Haut-Rhin). Ni le ministre de l'Intérieur ni la gendarmerie n'ont fait de commentaires.

 "Il y a des dispositions de prises à ce sujet. Il y a des enquêtes. Il y a des dispositifs de neutralisation qui existent. Ces dispositifs, je ne m'étendrai pas sur leurs modalités parce que je n'ai pas à le faire"  a déclaré ce jeudi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sur France Info. Mais depuis, presque à chaque jour son nouveau survol de drone, et de neutralisation il n'a plus été question.

Et vendredi, un porte-parole de la gendarmerie a assuré que si les drones qui avaient survolé jeudi soir deux centrales nucléaires du Tarn-et-Garonne dont Penly n'avaient pas été neutralisés "car ils ne représentaient pas de menace directe" pour la sécurité des installations.

Mais pour Yannick Rousselet de Greenpeace, "*plus les jours passent et plus les observations se reproduisent, moins on a d'idée de qui ça peut être. A la même heure où ils étaient en survol à Flamanville, ils étaient aussi à Penly. Il y a de gros

moyens. Ni EDF, ni la gendarmerie ou les services de l'Etat ne sont en capacité de les contrer".*

"Il y a de gros moyens. Ni EDF, ni la gendarmerie ou les services de l'Etat ne sont en capacité de les contrer" (Greenpeace)
--'--
--'--

(©)
 

Vous êtes à nouveau en ligne