Christiane Taubira, une ministre adepte des coups d'éclats

FRANCE 2

La désormais ex garde des Sceaux a marqué son passage au gouvernement. France 2 revient sur son action.

Christiane Taubira a démissionné, ce mercredi 27 janvier, de son poste de ministre de la Justice. En un peu moins que quatre ans, l'élue s'est souvent illustrée au sein du gouvernement.

Son implication dans la loi sur le mariage pour tous restera sans doute la plus emblématique. Au printemps 2013, en plein débats, elle devient l'icône de la gauche et est comparée à Robert Badinter et Simone Veil. Quelques mois plus tard, Christiane Taubira affiche ses convictions en se plaçant auprès des frondeurs socialistes comme Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, tout juste débarqués du gouvernement.

La caution de gauche du gouvernement

L'ex garde des Sceaux s'est aussi positionnée à contre-courant du Premier ministre Manuel Valls sur plusieurs sujets comme la réforme pénale et la loi sur le renseignement. Elle menaça même de démissionner si elle n'obtenait pas satisfaction sur la justice des mineurs.

La droite, qui l'accusait de laxisme, en fait sa cible. Christiane Taubira reçut même des attaques racistes de la part de l'extrême droite. Aujourd'hui, le gouvernement perd sa caution de gauche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne