Charges sociales : le gouvernement veut-il une baisse visible dès avril ?

Campagne des socialistes contre la TVA \"sociale\"
Campagne des socialistes contre la TVA "sociale" (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Le gouvernement entend-il accélérer la réforme sur les charges sociales pour que celle-ci soit visible dès la paye du mois d'avril 2012, soit sur la dernière feuille de paye d'avant le deuxième tour ?

Le gouvernement entend-il accélérer la réforme sur les charges sociales pour que celle-ci soit visible dès la paye du mois d'avril 2012, soit sur la dernière feuille de paye d'avant le deuxième tour ?

Pour pouvoir éventuellement afficher une baisse des cotisations sociales dès le moi d'avril -ce qui pourrait provoquer une hausse de salaire équivalente juste avant le second tour- le gouvernement doit faire vite. Et justement le gouvernement affirme vouloir accélerer le rythme de cette réforme.

Vote en février

Dans la foulée du sommet social convoqué à l'Elysée le 18 janvier viendra l'heure des décisions "à la fin du mois de janvier" puis la "réforme du financement de la protection sociale sera soumise au parlement en février", a annoncé jeudi 5 janvier le Premier ministre, François Fillon. La ministre du Budget et porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse, avait annoncé un peu plus tôt que cette réforme ferait l'objet d'un collectif budgétaire.

La réforme consisterait à alléger le poids des cotisations sociales, salariales et/ou patronales, pour les transférer, pour tout ou partie, sur la TVA, qui pourrait être majorée de plusieurs points. De combien? "Tout est ouvert, nous entendons les partenaires sociaux", a répondu la ministre du Budget jeudi, avec le souci manifeste de ne pas couper l'herbe sous le pied du sommet du 18 janvier.

Pour compenser la baisse des charges sociales (patronales et/ou salariales), le gouvernement propose donc d'augmenter la TVA, impôt indirect (et considéré comme indolore) sur la consommation, voire la CSG, un impôt prélevé sur tous les revenus, en général à la source et relativement indolore,

Affrontement droite-gauche

Le débat sur les cotisations sociales et la hausse de la TVA est devenu le principal sujet d'affrontement droite-gauche depuis le début de la campagne. En dévoilant ce projet de réforme - à laquelle les Français seraient hostiles à 64%, selon un sondage dans l'Humanité de jeudi - Nicolas Sarkozy a ouvert un vrai sujet de clivage avec la gauche qui ne cesse, depuis, de dénoncer une "TVA antisociale", ""une mesure inutile pour la compétitivité et dangereuse pour la consommation", selon le président PS de la commission des finances de l'Assemblée.

Pour des raisons politiques, le calendrier est donc important puisqu'en cas de victoire, François Hollande a déjà annoncé qu'il reviendrait sur une hausse de la TVA, a-t-il annoncé lors de son meeting de mercredi à Mérignac . Une décision qui serait plus dure à prendre si les salariés ont déjà vu leur salaire progresser sur la feuille de paye d'avril, grâce à une baisse des charges sociales...et que la hausse de la TVA n'est visible que depuis le début mai...soit six jours avant le second tour.

Vous êtes à nouveau en ligne