Calais : les routiers face à l'impasse humanitaire

FRANCE 2

Le camp de migrants accueillerait plus de 10 000 personnes sur une zone en cours de démantèlement. Les routiers sont pris au piège d'une crise qui dure.

Prendre la route de nuit à Calais (Pas-de-Calais) comme les chauffeurs routiers est devenu très risqué. Des migrants attendent par dizaines sur le bas-côté de l'autoroute, ils cherchent à monter dans les remorques des camions qui vont en Angleterre. Pour cela, ils n'hésitent à bloquer l'axe avec ce qu'ils trouvent d'assez encombrants, des troncs d'arbres ou des morceaux de ferraille. Parfois les barricades sont infranchissables, les chauffeurs freinent et font face à la violence des passeurs qui tapent avec des branches sur leur cabine.

"Mes conducteurs démissionnent"

Les routiers qui doivent traverser la Manche sont nombreux à avoir vécu cette situation. Les transporteurs sont excédés. "Mes conducteurs démissionnent, j'en ai cinq ou six qui ont décidé de partir, qui ne veulent plus faire l'Angleterre", affirme un dirigeant d'entreprise. Seule solution quand les migrants sont à bord, s'arrêter et attendre qu'ils sortent. Face au désespoir des migrants et la détresse des chauffeurs, ces derniers ont décidé de bloquer la rocade lundi pour exprimer leur colère.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne