Prime de Noël défiscalisée : les patrons sont-ils prêts à donner ?

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le gouvernement tente d'inciter les entreprises à verser une prime à leurs salariés. Cette prime sera défiscalisée. Deux chefs d'entreprise partagent leur point de vue.

En banlieue parisienne, la PME La Fenêtrière, qui emploie huit salariés, fabrique des fenêtres. La patronne est tout à fait favorable à l'idée de verser une prime exceptionnelle sur laquelle les salariés ne payeraient pas d'impôt. "Quand on a un bilan positif, c'est avec un grand plaisir", témoigne ainsi Catherine Guerniou. Aujourd'hui, quand une entreprise verse à un salarié 1 000 €, elle doit aussi payer des charges d'environ 800 euros. Avec cette prime exceptionnelle, elle n'aurait plus de charges à payer. 

"C'est inconcevable"

Mais toutes les entreprises ne sont pas en mesure de mettre en oeuvre ce dispositif. Près de Montpellier (Hérault), Solares Façades, une société de ravalement de façade, emploie 19 salariés et en ce moment, la dirigeante Gabrielle Deloncle, n'a qu'une seule préoccupation : honorer ses commandes. Inquiète par le mouvement des routiers, elle ne peut verser une prime dans ces conditions. "C'est au gouvernement de donner de l'argent. Que l'entreprise donne de l'argent parce qu'il y a un souci (...) c'est inconcevable", confie-t-elle. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a réuni jeudi 6 décembre, l'ensemble des représentants des entreprises, pour leur demander de faire un effort pour redonner du pouvoir d'achat aux salariés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne