Bernard Cazeneuve, la nouvelle coqueluche

FRANCE 3

Depuis les attaques de janvier en France, le ministre de l'Intérieur a changé d'image. France 3 dresse le portrait d'un homme désormais apprécié des Français.

Bernard Cazeneuve a changé, en ce début d'année 2015. Auparavant, il ne semblait pas être un homme à poigne. A son arrivée place Beauvau, en avril 2014, il était surnommé "le 2e flic de France derrière Manuel Valls", auquel il succédait alors.

Mais le 13 janvier dernier, c'est bien lui et sa gestion des attentats qui étaient applaudis par l'Assemblée nationale. "Ça m'a beaucoup ému, ça m'a même bouleversé. J'en ai été très fier", confie-t-il à France 3.

L'ami de tous

"Les évènements de janvier ont créé une relation fraternelle" avec Manuel Valls, poursuit-il. Bernard Cazeneuve, c'est le bon camarade. Celui qui parvient à rapprocher justice et police en conservant un lien avec Christiane Taubira. Celui aussi qui accepte de remplacer pendant un temps Jérôme Cahuzac au Budget, à la demande de François Hollande, auquel il est fidèle. Ce qui ne l'empêche pas de côtoyer aussi Alain Juppé.

Place Beauvau, il affectionne la tranquillité de la petite bibliothèque. Toujours discret, peu tenté par de hautes ambitions, mais bel et bien premier flic de France aux yeux des Français désormais : Bernard Cazeneuve a bien changé de dimension.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne