VIDÉO. Election présidentielle : Benoît Hamon appelle à l'unité de la gauche, sans "procès en inquisition"

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Benoît Hamon appelle lundi 14 septembre sur franceinfo au rassemblement des forces pour créer une famille allant "de la gauche modérée à la gauche la plus radicale".

"Il n'y a pas de victoire possible ni même envisageable sans unité pour la gauche et les écologistes" pour la prochaine présidentielle, a déclaré Benoît Hamon, candidat du Parti socialiste à la présidentielle de 2017 et ancien ministre, lundi 14 septembre sur franceinfo. Il a appelé au rassemblement des forces pour créer une famille allant "de la gauche modérée à la gauche la plus radicale", sans soutenir personne en particulier parmi les profils qui semblent se dessiner.

Que ce soit Jean-Luc Mélenchon, Christiane Taubira ou Yannick Jadot, je souhaite qu'il n'y en ait qu'un ou une.

Benoît Hamon

à franceinfo

L'ancien ministre ne rejette pas la participation de l'ancien président de la République François Hollande à la construction de cette gauche unie. "Si nous voulons être au second tour de l'élection présidentielle, il faut s'unir. Si nous devons nous unir, ne commençons pas par des procès en inquisition", affirme-t-il.

Le seul ancien responsable socialiste qu'il considère comme un "adversaire de la gauche et des écologistes", c'est l'ancien Premier ministre Manuel Valls, aujourd'hui conseiller municipal à Barcelone et retiré de la vie politique française. Pour l'ancien candidat à la présidentielle, Manuel Valls appartient "à une majorité politique, celle du président de la République, dont tous les marqueurs idéologiques sont de droite." Une idéologie politique à laquelle s'oppose Benoît Hamon, qui souhaite construire une force de gauche, éloignée des "récits politiques construits sur des peurs."

Vous êtes à nouveau en ligne