PS : le temps des ruptures

France 3

Après les échecs successifs du Parti socialiste lors des élections présidentielles et législatives, la formation politique doit maintenant tenter de préparer l'avenir, qui ne s'annonce pas rose.

Quelques jours après Manuel Valls, c'est Benoît Hamon qui a annoncé son départ du Parti socialiste. Il y a cinq mois, les deux hommes se serraient la main à l'issue d'une primaire qui avait désigné Benoît Hamon comme le candidat du PS à l'élection présidentielle. Son score très décevant (6%) au premier tour avait marqué le début d'une série de désertions qui font que ce parti politique historique français n'est maintenant plus que l'ombre de lui-même.

"Ne pas confondre la vie d'un parti politique avec la vie des idées"

Manuel Valls a fini par rejoindre la majorité présidentielle et Benoît Hamon a fini par jeter l'éponge lui aussi. "Il ne fait pas confondre la vie d'un parti politique avec la vie des idées", a ainsi déclaré Benoît Hamon au moment d'expliquer son choix de quitter le PS, mais de continuer son combat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne