Présidentielle: le PS en crise après le soutien de Valls à Macron

France 3

Jusqu'au bout, Benoît Hamon avait espéré que Manuel Valls ne franchirait pas la ligne rouge. Mais ce mercredi 29 mars, l'ex-Premier ministre a annoncé qu'il voterait pour Emmanuel Macron dès le premier tour. Une trahison pour le candidat du PS. 

Le jour où Manuel Valls le lâche, Martine Aubry est là, à la rescousse de Benoît Hamon. Ils arrivent ensemble dans un meeting organisé à Lille (Nord) ce mercredi 29 mars. Celle que Benoît Hamon appelle "la grande dame des 35 heures" sonne dans un discours cinglant la charge contre Manuel Valls qui votera Emmanuel Macron dès le premier tour de la présidentielle. "Qui se ressemble s'assemble. Quand la parole donnée ne compte pas, quand les valeurs sont oubliées, quand on préfère les carrières personnelles, et bien voilà", déclare la maire de Lille à la tribune.

Le candidat socialiste cible Marine Le Pen

Des critiques très largement partagées par les militants PS présents et beaucoup croient encore à la victoire. "Manuel Valls a trahi les deux millions de votants à la primaire", assure une militante. "Tout peut encore changer en cinq semaines", espère une autre jeune femme soutenant Benoît Hamon. Ce dernier préfère prendre de la hauteur dans cette région du Nord, terre du Front national. Le candidat socialiste cible Marine Le Pen sans jamais citer son prénom, et n'oublie pas François Fillon. Ce soir, Benoît Hamon s'est posé en meilleur rempart contre le Front national. Il croit tellement en sa victoire qu'il a annoncée un meeting dans l'entre-deux-tours à Lille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne