Présidentielle : la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud critique sévèrement Benoît Hamon, "le digne héritier de Hollande"

La candidate Lutte Ouvrière à la présidentielle Nathalie Arthaud, à Montpellier, en février 2017.
La candidate Lutte Ouvrière à la présidentielle Nathalie Arthaud, à Montpellier, en février 2017. (PASCAL GUYOT / AFP)

Nathalie Arthaud, la candidate de Lutte ouvrière à la présidentielle, s'en est prise à Benoît Hamon samedi lors d'un meeting à Argenteuil. Elle a notamment critiqué la proposition de revenu universel du candidat PS.

Lors d'un meeting samedi 11 mars à Argenteuil dans le Val d'Oise, Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière à l'élection présidentielle, s'en est prise à Benoît Hamon, le candidat socialiste.

D'après la candidate, Benoît Hamon n'est que la continuité de la politique menée par François Hollande. "Benoît Hamon a été ministre il n'y a pas si longtemps que cela. Je crois qu'il est au Parti socialiste depuis qu'il est né, ou pas loin. Bien-sûr que c'est un candidat du système. C'est le digne héritier de Hollande", a-t-elle déclaré au micro de franceinfo dimanche 11 mars.

Il a trouvé "sa poudre de perlimpinpin"

Nathalie Arthaud reproche en particulier la proposition de revenu universel de Benoît Hamon. "En 2012, Hollande avait promis une taxe de 75% sur les hauts revenus, a-t-elle rappelé. On en a parlé pendant des heures, des mois, tout cela pour abandonner l'idée une fois arrivé au pouvoir. Benoît Hamon lui a retrouvé sa poudre de perlimpinpin avec son revenu universel. On en parle, on en parle, on en parle. Quand Benoît Hamon nous explique qu'il y aura de moins de moins de travail, donc de plus en plus de chômeurs et qu'il faut bien verser une petite aumône de 750 euros à ceux qui n'auront rien, je trouve ça scandaleux. Ce n'est pas parce qu'il y a moins de travail qu'il y a forcément moins d'emplois. On peut se répartir le travail dans la société. C'est ça l'avenir. Le progrès c'est qu'on travaille tous, mais qu'on travaille moins. C'est ça la vraie mesure émancipatrice", a-t-elle déclaré. 

Présidentielle : la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud critique sévèrement Benoît Hamon
--'--
--'--