L'ex-ministre Dominique Bertinotti quitte le Parti socialiste et rejoint le mouvement de Benoît Hamon

Dominique Bertinotti à l\'Assemblée nationale, en février 2014.
Dominique Bertinotti à l'Assemblée nationale, en février 2014. (PATRICK KOVARIK / AFP)

L'ex-ministre délégué à la Famille, Dominique Bertinotti, a annoncé dimanche matin sur franceinfo qu'elle quittait le PS pour rejoindre le "Mouvement du 1er juillet". Elle a déploré "un parti qui ne sait plus s'ouvrir aux nouvelles idées"

Après que Benoît Hamon a quitté le Parti socialiste et lancé samedi le "Mouvement du 1er juillet", Dominique Bertinotti, ancienne ministre déléguée à la Famille, proche de l'ancien candidat PS à l'élection présidentielle, a annoncé, dimanche 2 juillet, sur franceinfo, quitter elle aussi le parti. "Le PS traverse une crise qui n'est pas une crise récente", a déploré Dominique Bertinotti, qui a regretté des "haines" et des "envies de ne plus discuter ensemble" au Parti socialiste.

"Ce n'est pas le socialisme en tant que tel qui est visé"

"Ce n'est pas le socialisme en tant que tel qui est visé", a justifié l'ancienne ministre, "c'est la pratique d'un parti, qui ne sait plus s'ouvrir aux nouvelles idées." Au sujet du "Mouvement du 1er juillet", Dominique Bertinotti a estimé qu'il n'est "pas le mouvement de Benoît Hamon mais un mouvement autour de Benoît Hamon", composé de "gens qui sont des citoyens engagés, qui ont envie de construire vite et bien l'avenir de la gauche", évoquant une "dynamique" lancée par l'ancien candidat à la présidence de la République.

Vous êtes à nouveau en ligne