Élections européennes : EELV, PS et Génération.s en ordre dispersé

France 3

À gauche, c'est la division pour les élections européennes. Les écologistes espèrent tirer leur épingle du jeu. Benoît Hamon aura sa propre liste. Le PS a fait alliance avec le nouveau mouvement Place publique.

L'écrivain et journaliste Raphaël Glucksmann et le patron du Parti socialiste Olivier Faure ont lancé lundi 25 mars leur campagne pour les élections européennes à Creil (Val-d'Oise). Une alliance inattendue. Olivier Faure pense que la renaissance du parti se trouve au-delà des appareils. Raphaël Glucksmann, fondateur du mouvement Place publique, chantre du rassemblement à gauche, doit se contenter de cette union a minima. Les deux hommes ont été rejoints par le parti Nouvelle Donne. La liste pour les européennes est en construction.

Les écolos font cavalier seul

Benoît Hamon, lui, voit plus grand. À Bruxelles (Belgique) lundi soir, il lançait avec Yanis Varoufakis, l'ancien ministre grec des Finances, le Printemps européen, un programme partagé par des partis de même sensibilité à travers l'UE. Pour le chef de file de Génération.s, l'enjeu est là, au-delà du scrutin national.

Tradition d'autonomie respectée chez les écologistes aux élections européennes. Leur souci n'est pas l'alliance à gauche, mais la présence de Pascal Canfin et Pascal Durand, ex-EELV, sur la liste LREM. La page 2017 est donc tournée. La campagne commune est devenue, en deux ans, tribunes à part. Si rien ne bouge d'ici le 26 mai, chacun fera les comptes de son côté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne