REPLAY. Benoît Hamon lance son propre mouvement et quitte le PS

BENOIT HAMON / YOUTUBE

L'ancien candidat à la présidentielle a pris la parole à 17h30 avant un moment annoncé comme "plus festif".

C'est le premier jalon d'une recomposition de la gauche. Benoît Hamon a annoncé, samedi 1er juillet, son départ du Parti socialiste où il militait depuis trente ans. Le candidat à la présidentielle veut désormais s'atteler à la reconstruction de la gauche avec son Mouvement du 1er-juillet.

"Aujourd'hui j'ai décidé de quitter le Parti socialiste. Je quitte un parti mais je n'abdique pas l'idéal socialiste", a affirmé Benoît Hamon sur la pelouse de Reuilly (XIIe), s'exprimant selon lui devant environ 11 000 personnes.

Pour ma part je vais m'atteler avec vous maintenant à participer à la reconstruction de la gauche

Benoît Hamon

"Le parti socialiste a peut-être fait son temps. Il a eu des heures glorieuses, ma conviction est qu'aujourd'hui il est temps de tourner une page pour nous inscrire dans un processus comparable à celui d'Epinay", a poursuivi Benoît Hamon, en référence à la naissance du Parti socialiste en 1971. "Aux militants qui restent, je ne leur dis pas 'adieu' mais 'au revoir', 'à tout de suite' dans les combats que nous allons mener, car nous aurons à nous retrouver tous ensemble dans la grande famille de la gauche pour l'indispensable rassemblement, la future maison commune sans laquelle il n'y aura pas de victoire possible", a encore précisé celui qui a obtenu 6,35% des voix au premier tour de l'élection présidentielle.

Vous êtes à nouveau en ligne