Benoît Hamon peut-il assumer le bilan du quinquennat sans se renier ?

France 3

Bernard Cazeneuve a accepté de recevoir à Matignon le vainqueur de la primaire Benoît Hamon au lendemain de sa victoire. En jeu, le rassemblement du Parti socialiste.

C'est un vrai exercice d'équilibriste qui commence pour Benoît Hamon après son élection hier, dimanche 29 janvier, comme candidat de la gauche à l'élection présidentielle. "Il va devoir tenter de rassembler des gauches difficilement réconciliables. Première équation : Benoît Hamon a gagné la primaire avec un programme qui n'est pas en résonnance avec la politique du quinquennat", explique Anne Bourse en direct du siège du Parti socialiste.

Défendre son programme à gauche

Pourtant, Bernard Cazeneuve lui demande bien d'assumer le bilan de la présidence Hollande. "L'autre difficulté pour lui dans les semaines qui viennent, c'est bien de garder son cap et ne pas se renier en défendant son programme à gauche. C'est pour ça que pour l'instant il ne s'adresse qu'à Jean-Luc Mélenchon et à Yannick Jadot. Il n'a pas eu un mot pour l'instant pour Emmanuel Macron", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne