Retrait de Benjamin Griveaux : le soutien de l'ensemble de la classe politique

france 3

Vendredi 14 février, l'abandon de Benjamin Griveaux de la course aux municipales a beaucoup fait réagir au sein de la classe politique. Tous apportent leur soutien à l'ancien candidat de la République en marche (LREM). 

L'abandon de Benjamin Griveaux de la course aux municipales vendredi 14 février fait beaucoup réagir le monde politique. Les réactions sont unanimes. La publication de vidéos et de plusieurs messages à caractère sexuel prétendument attribués à l'ancien porte-parole du gouvernement provoque l'indignation. Son ex-concurrent Cédric Villani parle, sur les réseaux sociaux, d'une menace grave pour la démocratie. Il adresse son soutien à Benjamin Griveaux et sa famille.

"Ce n'est pas digne du débat démocratique"

De son côté, Anne Hidalgo appelle au respect de la vie privée. En déplacement vendredi 14 février au matin dans le 14e arrondissement de Paris, la maire a lu devant les caméras son communiqué de presse publié quelques minutes avant. "Je voulais ici redire que j'appelle au respect de la vie privée des personnes, des familles aussi, parce qu'il y a des familles qui sont concernées et qu'évidemment, ce n'est pas digne du débat démocratique que nous pourrions avoir". Rachida Dati considère pour sa part que les Parisiens méritent une campagne apaisée et digne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne