Piotr Pavlenski : son statut de réfugié politique peut-il être remis en question ?

France 3

Plusieurs voix se sont élevées pour réclamer que l'on retire à Piotr Pavlenski son statut de réfugié politique afin qu'il soit expulsé vers la Russie. Piotr Pavlenski peut-il perdre son statut qu'il a obtenu en 2017 ? Que prévoit le droit ?

La première fois qu'il fait parler de lui, Piotr Pavlenski brandit une pancarte en soutien à la libération des Pussy Riot. Nous sommes en 2012 à Saint-Pétersbourg (Russie). Il a le visage émacié et les lèvres cousues. L'année suivante, il s'enroule nu dans du fil barbelé pour dénoncer les lois répressives contre les homosexuels. Condamné à un mois de prison, il préfère fuir en 2017 la Russie pour la France où il obtient le statut de réfugié politique.

Peut-il perdre son statut de réfugié politique ?

Aujourd'hui, certains réclament la suspension de son statut. "Quand on demande à un pays de nous accueillir pour être protégé, je pense que l'on doit réfléchir sinon s'abstenir de porter des actes destinés à déstabiliser nos institutions", explique Bruno Questel, député LREM de l'Eure. Une demande contestée par Mathilde Panot, députée de La France insoumise. "Il faut mettre en place les mesures législatives pour punir ce qui a été fait dans ce qui est illégal mais on ne doit pas remettre en cause son statut de réfugié."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne