Le parquet de Paris ouvre une enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée", après une plainte de Benjamin Griveaux

Benjamin Griveaux donne une conférence de presse à Paris, le 14 février 2020.
Benjamin Griveaux donne une conférence de presse à Paris, le 14 février 2020. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Benjamin Griveaux a déposé plainte samedi après-midi, dans les locaux de la direction régionale de la police judiciaire.

Benjamin Griveaux a déposé plainte pour "atteinte à l'intimité de la vie privée," samedi 15 février, a indiqué le parquet de Paris. L'ex-candidat LREM, qui s'est retiré de la course à la mairie de Paris après la diffusion de vidéos privées, s'est rendu dans les locaux de la direction régionale de la police judicaire dans l'après-midi. "A la suite de cette plainte, le parquet a saisi d'une enquête la brigade de répression de la délinquance contre la personne." Sur LCI, l'avocat de M. Griveaux, Richard Malka, a précisé que la plainte avait été déposée contre X.

L'ancien porte-parole du gouvernement a annoncé le retrait de sa candidature, vendredi, après la diffusion sur internet de vidéos à caractère sexuel et de conversations personnelles qui lui sont attribuées. Piotr Pavlenski, réfugié politique en France, assure être à l'origine de la publication de ces images et conversations. L'artiste contestataire russe, qui revendique la "porno-politique" contre "l'hypocrisie""est parfaitement conscient et convaincu de la justesse de ce qu'il a fait", a déclaré à franceinfo Juan Branco, son avocat.

Piotr Pavlenski a été interpellé et placé en garde à vue, samedi 15 février, dans le cadre d'une autre enquête portant sur des violences commises le 31 décembre. Il est soupçonné d'avoir donné des coups de couteau lors d'une bagarre dans un appartement du 6e arrondissement de Paris, ce qu'il conteste.

Vous êtes à nouveau en ligne