Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski et sa compagne interrogés

franceinfo

Benjamin Griveaux a stoppé sa campagne électorale à Paris après la diffusion d'images à caractère sexuel le concernant. Les gardes à vue de celui qui a avoué les avoir mises en ligne et de sa compagne ont été prolongées dimanche 16 février.

Sur une photo datant de décembre 2019, Piotr Pavlenski apparaît au bras de sa compagne, une étudiante en droit dont il partage la vie depuis quelques mois. Dimanche 16 février, tous les deux ont passé la journée en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Paris. Ils ont été interpellés la veille dans un hôtel parisien. Lui a admis avoir diffusé sur le web les vidéos à caractère sexuel impliquant Benjamin Griveaux. Elle pourrait être la destinataire des vidéos.

Des complices ?

Dimanche, l'avocate de l'activiste russe dit avoir été sollicitée par le couple pour les défendre, mais elle a refusé. Dans la matinée, Juan Branco, un autre avocat proche de l'extrême gauche et de l'activiste, se présente pour assurer leur défense. Mais il a vu les vidéos avant publication, il est donc susceptible d'être entendu dans l'enquête. Il n'est donc pas autorisé à le défendre. Samedi, Benjamin Griveaux a déposé plainte notamment pour atteinte à l'intimité de sa vie privée. Pour son avocat, Piotr Pavlenski a des complices. Les gardes à vue de Piotr Pavlenski et de sa compagne ont été prolongées jusqu'à lundi après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne