Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, annonce son avocat

L\'activiste russe Piotr Pavlenski, le 14 février 2020, à Paris.
L'activiste russe Piotr Pavlenski, le 14 février 2020, à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Lors de sa garde à vue, l'activiste russe a confirmé que c'était bien lui qui avait rendu publiques les vidéos à caractère sexuel de Benjamin Griveaux.

Après Alexandra de Taddeo, Piotr Pavlenski. L'activiste russe a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dans l'affaire Benjamin Griveaux mardi 18 février, a annoncé son avocat Yassine Bouzrou. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire à leur encontre, pour "atteinte à l'intimité de la vie privée par enregistrement ou transmission de l'image d'une personne présentant un caractère sexuel", et "diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel et obtenues avec son consentement ou par elle-même".

Alexandra de Taddeo également mise en examen. La compagne de l'activiste, Alexandra de Taddeo, a elle aussi été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant la déclaration de son avocate,

Une seconde information judiciaire contre Piotr Pavlenski. Le parquet a par ailleurs annoncé l'ouverture d'une deuxième information judiciaire distincte contre Piotr Pavlenski, concernant les accusations de violences lors d'une soirée à Paris le 31 décembre 2019. Cette information judiciaire est ouverte pour "violences avec arme et sous l'empire de l'ivresse ayant entraîné une incapacité inférieure à huit jours". Le parquet a requis son placement en détention provisoire dans le cadre de cette information. Sur ce dossier, l'activiste sera "convoqué à une date ultérieure", a indiqué son avocat.

Piotr Pavlenski confirme avoir diffusé les images. Lors de sa garde à vue, l'activiste russe a confirmé que c'était bien lui qui avait rendu publiques les vidéos à caractère sexuel de Benjamin Griveaux. "Il affirme qu'il a agi pour des raisons purement politiques et pour, je cite, 'démontrer l'hypocrisie du candidat à la mairie de Paris'", selon la journaliste de France Télévisions Nathalie Perez.

Alexandra de Taddeo nie avoir voulu rendre ces vidéos publiques. Alexandra de Taddeo, présentée comme la compagne de Piotr Pavlenski, a "une ligne de défense bien différente", poursuit Nathalie Perez. "Elle reconnaît être la destinataire de ces vidéos et avoir entretenu avec Benjamin Griveaux pendant plusieurs mois une relation. Mais elle jure qu'elle n'a jamais voulu rendre publiques ces images". 

Une enquête diligentée sur la désignation de Juan Branco. Dès dimanche, l'avocat et essayiste Juan Branco a dénoncé le fait de ne pas pouvoir être désigné comme avocat de Piotr Pavlenski dans l'affaire Griveaux, mettant en cause le parquet de Paris. D'un point de vue procédural, le parquet, ne pouvant le faire seul, doit saisir le bâtonnier s'il souhaite contester la désignation d'un avocat en cas de soupçon de conflit d'intérêts. Lundi, un rendez-vous a eu lieu entre Juan Branco et le bâtonnier de Paris, Olivier Cousi, et une enquête déontologique a été diligentée. la désignation de Juan Branco a été confirmée, a-t-il annoncé lui-même. L'avocat a toutefois confié le dossier à l'un de ses confrères, Yassine Bouzrou.

Vous êtes à nouveau en ligne