VIDEO. Mesures pour la Seine-Saint-Denis : la maire d'Aubervilliers demande à "réparer l'oubli dont le département a fait l'objet depuis plusieurs décennies"

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Meriem Derkaoui dénonce des inégalités qui s'accroissent en Seine-Saint-Denis depuis des années.

Meriem Derkaoui, la maire communiste d'Aubervilliers, a demandé jeudi 31 octobre sur franceinfo à "réparer l'oubli dont le département a fait l'objet depuis plusieurs décennies", alors qu'Édouard Philippe et plusieurs ministres rendent publiques jeudi 23 mesures pour le département de la Seine-Saint-Denis, qui connaît d'importantes difficultés.

Des mesures tournées vers les fonctionnaires, la sécurité, la justice et l'éducation, à la suite d'un rapport parlementaire accablant, remis par deux députés en mai 2018 et intitulé "La République en échec".

"Bien avant le rapport parlementaire, le Défenseur des droits avait déjà attiré l'attention sur ce département qui souffre d'inégalités, qui se creusent d'années en années. D'où l'urgence de rattraper cette situation", a constaté la maire d'Aubervilliers.

Nous avons interpellé l'État à plusieurs reprises, pour rupture d'égalité républicaine.

Meriem Derkaoui, maire d'Aubervilliers

à franceinfo

Ce qu'attend Meriem Derkaoui, pour sa ville et pour le département de la Seine-Saint-Denis, "c'est déjà mettre un terme à la stigmatisation. C'est le département le plus jeune de France, où se concentrent maintenant aussi des richesses, des sièges sociaux prestigieux, des universités, une jeunesse qui ne demandent qu'à réussir. Les JO de 2024 vont se dérouler aussi en Seine-Saint-Denis".

"Les violences, la délinquance, il y en a, on le reconnaît, mais ce sont les effets d'une politique de renoncements successifs, d'abandon de ces villes, de ces communes. Nous ne pouvons pas agir à la place de l'État pour ce qui le concerne. Quand il vient, il faut qu'il annonce un vrai modèle. Il faut d'abord une reconnaissance que l'État a failli pendant plusieurs années, quels que soient les gouvernements, dans cette partie du territoire français", a poursuivi la maire d'Aubervilliers Meriem Derkaoui.

Vous êtes à nouveau en ligne