Crise sociale : un immeuble de Seine-Saint-Denis fait la grève des loyers

France 3

Pour faire pression sur leur propriétaire, les habitants d'un immeuble de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, font la grève des loyers. Le but, aider les locataires les plus précaires, frappés par la crise du coronavirus.

La crise économique du coronavirus touche déjà les personnes les plus vulnérables. Avec l'arrêt du pays pendant huit semaines, lors du confinement, des travailleurs ont vu leur activité chuter. Près de Paris, à Bagnolet (Seine-Saint-Denis) un immeuble d'habitation a choisi la solidarité contre la pauvreté. Pour venir en aide aux locataires les plus précaires, tous les habitants ont fait le choix de faire la grève des loyers, pour faire pression sur le propriétaire du bâtiment.

"Il faut que le gouvernement mette en place des mesures de protection"

L'association Droit au logement soutient leur initiative. "La crise, elle est devant nous, le chômage va monter, les boîtes vont fermer. Donc une véritable catastrophe sociale s'annonce. Il faut que le gouvernement mette en place les mesures de protection des habitants", explique Jean-Baptiste Eyraud, de l'association. Le Droit au logement réclame ainsi la création d'un fonds de solidarité pour les locataires en difficulté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne