Avec 30% des voix, Bruno Le Maire devient incontournable à l'UMP

(Bruno Le Maire a obtenu près de 30% des suffrages © MAXPPP)

En obtenant 29,18% des voix à l'élection de la présidence de l'UMP, Bruno Le Maire signe un score plus qu'honorable. Un score qui fait de lui une personnalité incontournable de son parti.

Tous le disent, il a fait une campagne réussie avec, notamment, 95 meetings au compteur. Une campagne qui a permis à Bruno Le Maire d'obtenir 29,18% des suffrages lors de l'élection du président de l'UMP. Un vrai succès personnel pour lui qui expliquait ces dernières semaines que dépasser les 20% serait déjà une belle performance..Il fait donc près de dix points de plus. 

A lire aussi ►►► Nicolas Sarkozy président de l'UMP : une victoire, pas un plébiscite

 

L'ancien ministre de l'Agriculture, surdiplômé (il est notamment agrégé de lettres modernes, diplômé de Sciences Po et de l'ENA) a su casser son image de technocrates en martelant ses thèmes de campagne : l'éthique, la morale, la transparence et le renouvellement de la classe politique. Des thèmes qui ont donc été porteurs dans une UMP secouée par les affaires ces deux dernières années. Des thèmes qui ont donc trouvé un écho important chez les militants. Ainsi peut-être que son opposition à une refondation de l'UMP. Lui qui avait assuré pendant la campagne qu'il ne mettrait "pas un euro pour changer le nom de l’UMP" a enfoncé ce clou samedi soir.

"Je veux que l'UMP se tourne immédiatement vers les Français et vers les problèmes des Français" (Bruno Le Maire)
--'--
--'--

De nouvelles "pratiques politiques"

Mais au-delà de son score, sa campagne lui aura également permis de se constituer une écurie, pour le cas où. "Je deviens une option nationale entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ", affirmait Bruno Le Maire dans la semaine en petit comité. Bruno Le Maire a d'ailleurs remercié les militants "qui ont voté pour le renouveau " expliquant par ailleurs qu'il avait porté "un certain nombre d'idées et qu'il voulait qu'elles soient appliquées ".

Il a appelé de ses voeux des "pratiques politiques différentes, le respect des personnes, des convictions, des promesses faites". "Je serai toujours du côté du rassemblement de ma famille politique ", a prévenu Bruno Le Maire, qui souhaite que l'UMP remporte les élections cantonales et régionales de 2015.

A lire aussi ►►►Nicolas Sarkozy élu président de l'UMP dès le premier tour