Au Figaro, François Hollande a fait la "manchette" pendant toute la semaine !

La une du Figaro, vendredi 27 janvier
La une du Figaro, vendredi 27 janvier (Le Figaro)

Six sur Six ! Du lundi 23 au samedi 28 janvier, Le Figaro a consacré, chaque jour, sa manchette à François Hollande, dénonçant tour à tour des oeillades sur "sa gauche" et un "matraquage fiscal". Le quotidien de Serge Dassault est en campagne.

Six sur Six ! Du lundi 23 au samedi 28 janvier, Le Figaro a consacré, chaque jour, sa manchette à François Hollande, dénonçant tour à tour des oeillades sur "sa gauche" et un "matraquage fiscal". Le quotidien de Serge Dassault est en campagne.

Lundi 23 janvier - Après le discours du Bourget plutôt salué par la presse, le Figaro titre à sa une "Hollande flatte sa gauche".

Et attaque sur un argument qui sera repris toute la semaine : "Attention, "l'adversaire de la finance veut supprimer 30 milliards de niches fiscales et créer une nouvelle tranche d'impôt à 45% pour les revenus de plus de 150.000 euros." Avis aux (plus riches des) abonnés du journal de Serge Dassault.

La Une du Figaro du lundi 23 janvier
La Une du Figaro du lundi 23 janvier (AB)

Mardi 24 janvier - "Face à Hollande, Sarkozy reste serein". Car "malgré des sondages défavorables, le chef de l'Etat estime que l'élection est loin d'être jouée".

Dans le papier en page 2 signé Charles Jaigu et Solenn de Royer, la tonalité est nettement moins optimiste. "Dans la majorité et jusque dans la maison Elysée, le moral est de nouveau en berne..."Plus personne n'y croit vraiment, glisse un proche".

La Une du figaro du mardi du 24 janvier 2012
La Une du figaro du mardi du 24 janvier 2012 (Le Figaro)

Mercredi 25 janvier - A la une : "Sarkozy dénonce le matraquage fiscal de Hollande". En accroche : "Le chef de l'Etat a qualifié le projet socialiste d'"attaque sans précédent contre les classes moyennes". Classes moyennes dont l'UMP espère qu'elle craindront "un choc fiscal".

Lors d'une réunion thématique du mouvement présidentiel sur la "France silencieuse", le politlogue et directeur général de la Fondapol (think tank de droite) Dominique Reynié avait estimé que que "les classes moyennes sont extrêmement rétives à la pression fiscale." D'où le martèlement UMP sur ce thème.

Le Figaro du mercredi 25 janvier 2012
Le Figaro du mercredi 25 janvier 2012 (Le Figaro)

Jeudi 26 janvier - Alors que France 2 consacre sa grande émission politique, Des paroles et des Actes, au candidat socialiste à l'Elysée, le Figaro mise sur son contradicteur : "Juppé entre dans la bataille contre Hollande".

Pour défendre Nicolas Sarkozy, le camp du président a choisi "le meilleur d'entre nous", comme l'avait appelé autrefois Jacques Chirac. Cité par Le Figaro, un député UMP estime qu'un"un ticket Sarkozy-Juppé serait gagnant". A l'arrivée, le duel Juppé-Hollande a "Des Paroles et des Actes" a tourné la bataille de chiffres technocratique, difficile à suivre par le grand public.

Le Figaro du Jeudi 26 janvier
Le Figaro du Jeudi 26 janvier (Le Figaro)

Vendredi 27 janvier - Après l'émission sur France 2 et le dévoilement du programme socialiste la veille, Le Figaro tente l'estocade : "Hollande : la hausse d'impôts pour programme" (photo en tête de l'article). Et d'affiner : "Le candidat PS a détaillé hier 60 mesures d'un montant de 49 milliards d'euros".

Il est trop tôt pour savoir si les mesures fiscales brandies par Le Figaro feront reculer, dans les sondages, les intentions de vote pour François Hollande.

Pour l'instant, une enquête Opinionway montre que, depuis le 11 janvier l'écart Hollande-Sarkozy s'accroît légèrement en faveur du premier : le candidat socialiste est crédité de 25,5% des voix contre 24% au chef de l'Etat sortant au premier tour. Au second tour, le député de Corrèze l'emporterait à 56% des voix. Une estimation basse par rapport à celle du CSA qui le créditede 60% des suffrages.

Samedi 28 janvier - Et pour clore la semaine, rebelote ! Cette fois-ci, Le Figaro appelle le candidat du MoDem à la rescousse contre le candidat socialiste. "Bayrou dénonce les dangers du projet Hollande", titre le quotidien.

Dans cet article, François Bayrou distribue les mauvais points au PS et met en avant les "incohérences" des propositions de François Hollande.

En revanche, pas un mot à la une du quotidien sur l'annonce la veille, par Nicolas Sarkozy, du retrait total des troupes françaises d'Afghanistan au 31 décembre 2013. Soit avec un an d'avance.

Edition week-end du Figaro
Edition week-end du Figaro (DR)