Assemblée nationale : tenue correcte exigée pour les députés

France 2

Les écarts vestimentaires seront surveillés de très près à l'Assemblée nationale. Le président de l'hémicycle François de Rugy veut imposer une tenue correcte aux députés.

Un député insoumis vêtu d'un maillot de football au milieu de l'hémicycle, sa façon à lui de protester contre les transferts dans le football. Mais sa tenue n'est pas du goût du président de l'Assemblée nationale, François de Rugy : carton rouge au député Ruffin, obligé de rendre un tiers de son indemnité parlementaire, soit 1300 euros. Ni la cravate, ni la veste ne sont obligatoires à l'Assemblée, mais c'est l'usage. "Ce n'était pas écrit, c'était des coutumes, mais on venait endimanché, en cravate", explique un historien.

Ni pancartes, ni objets dans l'hémicycle

Gare à celui qui s'écarte, Jack Lang a fait scandale en 1981 en déposant la cravate pour le col Mao. En juillet dernier, l'usage a été définitivement abandonné sous la pression des députés de la France Insoumise. Mais François de Rugy veut à l'avenir éviter les dérives : pas de tenue vestimentaire arborant un message, ou caractéristique d'une profession. Interdire les pancartes ou objet dans l'hémicycle, comme ces paquets de pâtes et des conserves exposées par les insoumis, qui protestaient contre la baisse des APL. Tenue correcte exigée donc, mais l'originalité, elle, reste permise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne