Arnaud Montebourg sera candidat aux primaires de désignation du candidat PS à la présidentielle écrit jeudi Libération

Arnaud Montebourg, député de Saône-et-Loire et secrétaire national du PS à la rénovation.
Arnaud Montebourg, député de Saône-et-Loire et secrétaire national du PS à la rénovation. (AFP - Fred Dufour)

"Il n'est désormais plus question de savoir si il sera candidat, mais quand il en fera l'annonce" écrit le quotidien."Arnaud officialisera sa candidature en novembre, au moment de la parution de son bouquin". "Le scénario et le planning (...) sont en place, reste à trouver la bonne date de lancement" indique le journal citant des proches de l'élu.

"Il n'est désormais plus question de savoir si il sera candidat, mais quand il en fera l'annonce" écrit le quotidien.

"Arnaud officialisera sa candidature en novembre, au moment de la parution de son bouquin". "Le scénario et le planning (...) sont en place, reste à trouver la bonne date de lancement" indique le journal citant des proches de l'élu.

Secrétaire national à la rénovation, le député de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg est l'un des principaux artisans des "primaires ouvertes". Organisées par le PS pour la première fois en France, ces primaires devraient avoir lieu dans un an, à l'automne 2011.

Rappel des principales règles

Les primaires seront ouvertes à tous les citoyens et co-organisées par les formations de gauche qui le souhaitent. Tout citoyen inscrit sur les listes électorales de sa commune pourra y participer sous réserve d'adhérer à une "déclaration de principes" s'engageant à soutenir les valeurs de la gauche, et de verser au minimum 1 euro.

Le vote est prévu à la mi-octobre 2011 sur six semaines en deux tours espacés de 15 jours dans quelque 10.000 à 15.000 bureaux de vote (objectifs fixés).

Le dépôt des candidatures devrait être ouvert en juin 2011, mais la date de clôture n'est pas définie. Un Bureau national doit établir en janvier 2011 le calendrier définitif.

Les candidats PS devront être parainnés par 17 parlementaires socialistes ou 100
conseillers généraux ou régionaux socialistes ou 16 maires de plus de 10.000 habitants. Les partis de gauche fixeront leurs propres règles.

Chaque candidat recevra une dotation limitative qui n'est pas encore fixée et il y aura un plafond de dépenses de campagne.

Un contrôle déontologique solide et une autorité indépendante de l'ensemble des candidats sont prévus afin d'assurer la sincérité du vote.

Une Convention du parti est prévue à l'issue du scrutin. Les résultats seront transmis dès la fin du dépouillement, visibles en temps réel sur internet

Vous êtes à nouveau en ligne