Arnaud Montebourg lance des prêts pour les entreprises en crise

(Maxppp)

Le ministre du Redressement productif a présenté mercredi son "plan de résistance économique" à l'Assemblée nationale. Il vise notamment à réactiver un fonds doté de plusieurs millions d'euros pour soutenir les entreprises en souffrance. Ces prêts seront conditionnés à la viabilité et aux capacités de remboursement des établissements concernés.

Comment faire face au millier de plans sociaux et aux 12 %
d'augmentation de licenciements économiques ces douze derniers mois ? Arnaud Montebourg mise notamment
sur la réactivation d'un ancien fonds créé en 1948, le fonds de développement
économique et social
.

Doté actuellement de 80 millions d'euros, ce fonds devrait être
gonflé à 380 millions. Une somme que le ministre du Redressement productif
voudrait proposer en prêts aux entreprises en difficulté. Il va proposer un amendement en ce sens ce mercredi pour disposer du fonds d'ici une quinzaine de jours après le vote du budget 2014.

Ce fonds pourrait notamment venir en aide de Fagor Brandt, placé en redressement judiciaire, ou encore Kem One, Arc International et Mory Ducrocs qui "concernent 20.000 emplois ", d'après Arnaud Montebourg.

Ces prêts seront tout de même soumis à des conditions : la
viabilité et l'assurance des capacités de remboursement de la part des
entreprises concernées. "Le plan s'accompagnera également de changements de direction ou d'actionnariat ", prévient le ministre.