Anne Mansouret raconte que sa fille aurait été victime d'agression sexuelle de la part de Dominique Strauss-Kahn

Anne Mansouret, conseillère générale socialiste de l\'Eure, a annoncé sa candidature à la primaire du PS.
Anne Mansouret, conseillère générale socialiste de l'Eure, a annoncé sa candidature à la primaire du PS. (AFP - Kenzo Tribouillard)

"Nous envisageons de porter plainte (...) Ma cliente sait aujourd'hui que sa parole sera entendue", a déclaré lundi son avocat David Koubbi.Tristane Banon, aujourd'hui journaliste et écrivain, aurait fait l'objet d'une agression de la part de l'actuel directeur général du Fonds monétaire international lorsqu'elle l'a rencontré en vue d'un ouvrage.

"Nous envisageons de porter plainte (...) Ma cliente sait aujourd'hui que sa parole sera entendue", a déclaré lundi son avocat David Koubbi.

Tristane Banon, aujourd'hui journaliste et écrivain, aurait fait l'objet d'une agression de la part de l'actuel directeur général du Fonds monétaire international lorsqu'elle l'a rencontré en vue d'un ouvrage.

La mère de cette jeune femme, qui est conseillère générale socialiste de l'Eure, raconte que sa fille, âgée alors de 22 ans, lui avait à l'époque raconté l'affaire mais qu'elle l'avait dissuadée de porter plainte.

"Je me sens mal, je n'aurais jamais dû l'empêcher de porter plainte à l'époque, mais en le faisant je croyais protéger son avenir professionnel", a-t-elle dit au journal Le Parisien. Sa fille entretenait par ailleurs des liens amicaux avec celle de Dominique Strauss-Kahn, a-t-elle expliqué.

"Cette affaire empoisonne la vie de ma fille depuis huit ans, qui en souffre et regrette l'omerta autour de cette affaire dont personne ne veut parler", dit-elle. Me Koubbi a confirmé cette version, ajoutant que Tristane Banon s'estimait aussi à l'époque sous pression.

Calendrier juridique
Une plainte neuf ans après les faits pose un problème juridique. S'ils sont qualifiés d'agression sexuelle, ils seraient prescrits, le délai pour un délit étant de trois ans, mais pas s'ils sont analysés comme une tentative de viol, car c'est un crime, prescrit seulement après dix ans.

Outre l'aspect judiciaire, l'élue de l'Eure a par ailleurs annoncé sa candidature à la primaire socialiste.

Une affaire déjà évoquée

Dans leur livre "Sexus politicus" sur la sexualité des responsables politiques, les journalistes Christophe Deloire et Christophe Dubois avaient en 2006 consacré un chapitre à DSK et évoquaient, sans la nommer, le cas de Tristane Banon.

Lire aussi

Vous êtes à nouveau en ligne