Angers et Nice en bonnes places dans notre b@romètre

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Pour ce cinquième b@romètre France-Info-Semiocast, Angers arrive en tête des villes de moins de 150.000 habitants. Dans les communes de plus de 150.000 habitants, Nice se hisse pour la première fois sur le podium. Découvrez tous les résultats et les thèmes de campagne qui ont agité les réseaux sociaux.

C'est toujours Paris qui mène la course de la tweet-campagne avec plus de 57.000 messages émis sur le thème de la campagne pour les municipales. Un volume important, même s'il a tendance à se tasser. Dans la capitale, Nathalie Kosciusko-Morizet – la candidate UMP –  devance moins nettement cette fois Anne Hidalgo sa rivale socialiste. 

La candidate UMP a fait plus parler d'elle sur les réseaux notamment pour ses propos tenus à la télévision dénonçant une journaliste du Monde qu'elle accuse ouvertement d'être partisane et de faire la campagne de son adversaire. Il y a plus de 250 mises en circulation pour les liens URL vers ses propos, leurs analyses, la réponse de la rédaction du journal mis en cause.

Par ailleurs, NKM a utilisé Twitter pour mettre en avant son programme. Elle a ainsi émis l'idée d'un plan Marshall pour le logement. Elle propose également d'utiliser le métro afin d'améliorer la couverture internet haut débit. Une idée critiquée sur les réseaux sociaux par les internautes qui expliquent que le maire de Paris n'a pas autorité sur la RATP. Elle est aussi une des premières candidates de notre b@romètre à organiser un live-tweet avec les électeurs.

À Marseille, la campagne bat son plein, sur le terrain comme sur les réseaux sociaux. L'un des sujets qui se détache du lot, concerne la visite de soutien du maire de Paris, Bertrand Delanoë, au candidat socialiste à Marseille, Patrick Mennucci. Bertrand Delanoë a beaucoup fait réagir en pointant ceux  qui "font la campagne de trop ", Une manière de viser Jean-Claude Gaudin, l'actuel maire UMP qui brigue un nouveau mandat. 

Le fait marquant, pour les communes de plus de 150.000 habitants, c'est l'arrivée sur le podium de Nice. Et c'est Christian Estrosi, le maire sortant UMP, qui écrase la concurrence et occupe l'essentiel de la conversation municipale sur Twitter (73%). Une part importante due à la fois à ses nombreux messages, à ceux de ses soutiens mais aussi aux critiques de ses adversaires. 

A voir aussi ►►► Le B@romètre à Nice : Estrosi domine la campagne sur Twitter

Angers prend la tête des villes de moins de 150.000 habitants

Dans la ville d'Angers – qui prend la tête des villes de moins de 150.000 habitants – les deux candidats principaux PS et UMP se partagent assez égalitairement le trafic des tweets, les autres ayant peu d'espace. La plupart des messages concernent deux faits de campagne. Il y a d'abord la publication d'un sondage d'intention de vote de la Sofres, qui conclue à un score très serré entre les deux rivaux. Il y a ensuite l'organisation par les médias locaux d'un débat qui a généré un certain trafic supplémentaire.

A voir aussi  ►►►Municipales : l'UMP veut faire basculer Angers

Amiens progresse de la 9è à la 2è place, avec un net avantage de volume en faveur de la candidate UDI-UMP, Brigite Fouré. Elle devance nettement le socialiste Thierry Bonté. Comme dans beaucoup d'autres villes de France, la question des transports publics est omniprésente et cristallise les oppositions. Ici, la polémique sur le tramway a généré 9% du trafic.

Dans la ville de Corbeil-Essonnes, le sujet des municipales est dominé par un seul nom, celui de Serge Dassault. La levée de son immunité parlementaire et sa garde à vue effacent tous les autres sujets. 

Vous êtes à nouveau en ligne