Alexandre Jardin ne veut pas être récupéré par les politiques

(Alexandre Jardin "à des années-lumière des petits coups fourrés pour les primaires" © MAXPPP)

L’écrivain ne soutiendra pas l’inconnu qui veut s’inviter à la primaire de la droite et du centre.

"Je suis tombé de ma chaise en apprenant ça! " Alexandre Jardin est encore sous le choc. Il n’en revient pas d’avoir été associé à la démarche de Michel Guénaire. L’avocat qui devait gérer le fond de dotation de son mouvement Bleu Blanc Zèbre revendique le soutien d’Alexandre Jardin pour la présidentielle de 2017. "Pour une primaire de droite ? Non mais je rêve ! " s’exclame l’écrivain, "nous ne soutenons aucun candidat ". Lui défend une toute autre initiative. Il va proposer à tous les candidats à la présidentielle des solutions clé en main pour lutter contre le chômage des jeunes, contre l’illettrisme, contre le mal logement…. "Mais ils devront nous laisser faire" revendique Alexandre Jardin, qui s’appuie sur ses "faizeux" ; des associations, des entreprises et des maires, toutes étiquettes confondues, qui ont déjà mis en place des solutions qui pourraient être généralisées dans toute la France. Comme cette initiative de l’agence pour l’Education par le sport et des chambres de commerces qui vont chercher des jeunes dans les clubs de sport pour leur proposer des contrats d’apprentis. "Un tiers des CFA sont vides et le taux de chômage des jeunes dépasse 20% " s’indigne Alexandre Jardin qui conclut : "Vous voyez, on est à des années-lumière des petits coups fourrés pour les primaires."

 

Une info du zapping politique de France Info diffusé du lundi au vendredi à 8h23 et 10h10.