Afghanistan: Hollande maintient le calendrier de retrait

François Hollande lors de sa visite en Afghanistan le 25 mai
François Hollande lors de sa visite en Afghanistan le 25 mai (AFP / Joêl Saget)

Le président François Hollande a annoncé qu'un hommage national serait rendu aux quatre soldats français tués samedi en Afghanistan et que le calendrier de retrait serait maintenu. 87 militaires français ont été tués en Afghanistan depuis 2001.

Le président François Hollande a annoncé qu'un hommage national serait rendu aux quatre soldats français tués samedi en Afghanistan et que le calendrier de retrait serait maintenu. 87 militaires français ont été tués en Afghanistan depuis 2001.

L'Elysée a confirmé la mort samedi matin de quatre soldats français en Afghanistan, au cours d'une attaque des insurgés. Selon la présidence, celle-ci a également fait cinq blessés, dont trois graves, dans les rangs français.

François Hollande a annoncé de Tulle, où il devait participer à une cérémonie de commémoration du massacre de civils par les nazis le 9 juin 1944, qu'un "hommage national" serait rendu aux quatre soldats tués par un attentat-suicide dans la Kapisa.

Le président de la République a aussi confirmé samedi que le retrait des troupes françaises combattantes d'Afghanistan débuterait en juillet prochain et s'achèverait fin 2012. Le chef de l'Etat s'était rendu le 25 mai en Afghanistan pour rencontrer les troupes françaises, moins de trois semaines après son élection.

Un interprète afghan également tué

"Ce matin, au cours d'une opération de soutien à l'armée afghane, dans la province de Kapisa, un détachement français a été victime d'un attentat suicide", a déclaré le chef de l'Etat dans son allocution.

Quatre soldats français "et un interprète afghan ont été tués par l'explosion", cinq autres militaires français ont été blessés, dont trois grièvement, a-t-il précisé.

M. Hollande a indiqué que les blessés seront rapatriés en France "dans les meilleurs délais", un avion étant déjà parti pour l'Afghanistan à cet effet.

Les soldats venaient de la Marne et de Lyon

Les victimes de l'attaque des insurgés appartiennent "au 40e régiment d'artillerie de Suippes (Marne) et du 1er Groupement inter armées des actions civilo-militaires de Lyon", avait annoncé l'Elysée plus tôt dans un communiqué.

Le ministre de la Défense dimanche en Afghanistan

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, se rendra dimanche en Afghanistan.

Dans un communiqué, le ministère indique que l'attaque a eu lieu à 6H40 heure de Paris, "au cours d'une opération de contrôle dans la région de Kapisa". Tous les blessés ont été transférés à l'hôpital militaire de Kaboul avant d'être rapatriés.

Hollande a décidé d'accélérer le retrait des troupes

La mort de quatre Français samedi porte à 87 le nombre de soldats français qui ont été tués en Afghanistan depuis le début du déploiement de la force internationale sous commandement de l'Otan, fin 2001.

Paris a décidé en mai d'accélérer le retrait de ses "forces combattantes" d'Afghanistan, avec le retrait annoncé de 2.000 hommes d'ici fin 2012. Environ 3.550 soldats français sont encore présents dans le pays, principalement à Kaboul et dans l'est du pays.

Vous êtes à nouveau en ligne