VIDEO. "Complément d'enquête" : Balkany, du cash pour les voyages aux Antilles

Villas à Marrakech, dans l'Eure et à Saint-Martin... Le couple Balkany possèderait plusieurs demeures de luxe. La villa Pamplemousse, aux Antilles, estimée à 5 millions d'euros, intéresse de près les enquêteurs. Fait troublant, la justice a mis au jour, à Saint-Martin, un train de vie alimenté par beaucoup d'argent liquide. Extrait.

La villa Pamplemousse, véritable palace situé sur l'île de Saint-Martin, intéresse beaucoup les enquêteurs. Les Balkany ont toujours nié en être les propriétaires. Estimée à 5 millions d'euros, ils ont toujours affirmé n'être que de simples locataires. Coup de théâtre cet hiver, devant les dizaines de preuves accumulées, Isabelle Balkany a fini par craquer lors d'une garde à vue : "Je suis la seule et unique bénéficiaire de la maison de Saint-Martin. Mon mari n'a ni procuration ni quoi que ce soit. Les fonds qui m'ont permis d'acquérir cette maison sont uniquement familiaux. Il n'y a pas un centime d'argent public ou venant d'entreprises diverses et variées." Mais les enquêteurs doutent que cet achat soit le produit d'un héritage. Aujourd'hui, la justice a demandé la saisie de la villa Pamplemousse.

Du liquide qui coule à flots ?

Romain Verley et Philippe Maire, pour Complément d'enquête, se sont penchés sur le train de vie des époux Balkany. Un train de vie alimenté par beaucoup de cash. À Saint-Martin, le couple paie quasiment tout en argent liquide sans passer par les distributeurs de billets. Patrick Balkany aurait notemment eu recours à de l'argent liquide pour régler les nombreux voyages du couple à l'étranger. Les billets d'avion étaient commandés dans une agence juste en face de l'hôtel de ville de Levallois. Le voyagiste aurait ainsi perçu 24 000 euros en liquide en 2010 et 2011. Et c'est illégal.

Vous êtes à nouveau en ligne