VIDEO. Validation des écoutes de Sarkozy : Guaino dénonce "une ivresse de la toute-puissance chez certains juges"

RTL

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy pense que les juges ont manqué de retenue en mettant sur écoute l'ancien chef de l'Etat.

Au lendemain de la décision de la cour d'appel de Paris, qui a confirmé la validité de l'essentiel des écoutes téléphoniques qui ont permis la mise en examen de Nicolas Sarkozy pour corruption active, son ancien conseiller Henri Guaino s'est attaqué, vendredi 8 mai sur RTL, au pouvoir des juges, qui manquent selon lui de retenue.

"Le secret professionnel est mort"

"Je pense qu'il y a parfois une ivresse de la toute-puissance chez certains juges", a estimé le député UMP des Yvelines. Il trouve anormal que les juges puissent mettre en place des écoutes, et déplore ce qu'il considère comme un manque de retenue : "Le juge a les moyens de détruire l'honorabilité des gens."

Henri Guaino a fait la liste de ses griefs contre la décision de la cour d'appel de Paris. "Le secret professionnel est mort", a-t-il estimé, citant l'avocat Eric Dupond-Moretti, puisque ces écoutes concernaient des conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog. Guaino s'est aussi étonné des fuites du contenu de ces écoutes dans la presse : "D'où cela vient-il ?" a-t-il fait mine de s'interroger.

Vous êtes à nouveau en ligne