VIDEO. Pour Vidalies, Copé "a droit au prix du repenti de la semaine"

Cette vidéo n'est plus disponible

Le ministre délégué aux Relations avec le Parlement a ironisé sur le "discours assez nouveau" de l'UMP à propos des écoutes judiciaires dont a fait l'objet Nicolas Sarkozy.

"La droite a un discours assez nouveau cette semaine" à propos des écoutes judiciaires visant Nicolas Sarkozy, dont plusieurs extraits ont été révélés, a ironisé Alain Vidalies, ministre délégué aux Relations avec le Parlement, jeudi 20 mars sur i-Télé. Et le socialiste d'ajouter : "En comparaison de ce qu'on a entendu la semaine dernière", Jean-François Copé, le président de l'UMP, "a droit au prix du repenti de la semaine" pour avoir appelé mercredi à la "retenue".

Pour le ministre, "effectivement, le seul discours que tous les élus, les républicains, devraient tenir est celui de la retenue, des principes posés par le président de la République : respect de la séparation des pouvoirs, respect de l'indépendance de la justice, respect des droits de la défense et de la présomption d'innocence". 

"Personne ne peut soutenir, même par incidence, que le gouvernement était au courant du contenu des écoutes, que le gouvernement serait pour quoi que ce soit dans ces affaires. Il y a des juges qui travaillent. Ce n'est pas le gouvernement qui a inventé ces histoires de téléphones avec des faux noms, ce n'est pas le gouvernement qui a fait des démarches éventuelles qui pourraient, si elles étaient confirmées, entraîner des poursuites", a-t-il également affirmé.

Vous êtes à nouveau en ligne