Nicolas Sarkozy reste mis en examen après la validation de ses écoutes

France 2

L'ancien chef d'État reste mis en examen pour corruption et trafic d'influence. Une équipe de France 2 revient sur cette annonce.

Ce jeudi 7 mai, la cour d'appel a jugé légales les écoutes entre Nicolas Sarkozy et son avocat, maître Thierry Herzog. "Nous allons immédiatement former un pourvoi en cassation contre cette décision, qui est d'ailleurs non seulement critiquable au regard du droit, mais également des principes dégagés par la Cour européenne des droits de l'homme", a déclaré l'un des avocats de Nicolas Sarkozy, maître Paul-Albert Iweins, juste après la validation des écoutes.

La procédure est relancée

Par conséquent, Nicolas Sarkozy reste mis en examen pour trafic d'influence et corruption. En septembre 2013, l'ancien président avait été placé sur écoute dans le cadre d'un financement présumé de sa campagne électorale par la Libye, en 2007. Son téléphone, acheté sous un autre nom, lui permettait de communiquer discrètement avec son avocat Thierry Herzog. Ce sont ces conversations qui intriguent les enquêteurs, car elles pourraient révéler la tentative de corruption d'un magistrat, Gilbert Azibert.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne