DIRECT. Trafic d'influence : Sarkozy placé en garde à vue

Le véhicule de Nicolas Sarkozy arrive à la Direction centrale de la police judiciaire, à Nanterre (Hauts-de-Seine), mardi 1er juillet 2014.
Le véhicule de Nicolas Sarkozy arrive à la Direction centrale de la police judiciaire, à Nanterre (Hauts-de-Seine), mardi 1er juillet 2014. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

L'ancien président est au centre d'une information judiciaire ouverte le 26 février pour trafic d'influence et violation du secret de l'instruction sur la base d'écoutes téléphoniques. 

Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue dans la matinée du mardi 1er juillet, dans un dossier de trafic d'influence présumé, une mesure inédite pour un ancien chef de l'Etat. 

 L'ex-président est au centre d'une information judiciaire ouverte le 26 février pour trafic d'influence et violation du secret de l'instruction sur la base d'écoutes téléphoniques qui l'ont ciblé, lui et son entourage. Les enquêteurs soupçonnent l'existence d'un réseau d'informateurs au sein de la justice et de la police, qui aurait renseigné Nicolas Sarkozy sur les procédures judiciaires le visant.

 Les soupçons sont apparus en marge d'une enquête sur des accusations de financement libyen de sa campagne électorale en 2007, qui ont poussé la justice à placer deux téléphones utilisés par l'ex-chef de l'Etat sur écoute les 3 et 19 septembre 2013.

Les gardes à vue de son avocat, Me Thierry Herzog, et de deux avocats généraux de la Cour de cassation, Gilbert Azibert et Patrick Sassoust, entendus depuis lundi par les policiers, ont été prolongées de 24 heures. 

Suivez les derniers événements en direct.

23h48 :  Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy, serait mis en examen notamment pour "corruption active", selon i-Télé. Il est soupçonné d'avoir aidé l'ancien président à obtenir des informations auprès de Gilbert Azibert, avocat général à la Cour de cassation.

Les enquêteurs cherchent à savoir si l'éventuel échange d'informations a été promis contre un poste de prestige. Nicolas Sarkozy aurait en effet cherché à faciliter la promotion du haut magistrat pour un poste à Monaco, qu'il n'a finalement pas obtenu.

23h44 :  D'après i-Télé, l'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, serait mis en examen notamment pour "corruption active".

23h36 :  Nicolas Sarkozy a quitté la police judiciaire pour être présenté aux juges, indique une source proche de l'enquête.

23h24 :  @Gentiluc Comme l'explique Dominique Verdeilhan, chroniqueur judiciaire de France 2, un trafic d'influence "est la conjugaison d'un échange et d'une promesse (...) Ici, c'est la promotion pour un magistrat contre un renseignement sur une procédure. Mais seule l'intention compte. Peu importe que le pacte ait abouti."

23h24 :  Bonsoir, auriez-vous une définition simple de ce qu'est un trafic d'influence ?

23h09 :  L'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, est mis en examen dans l'enquête ouverte, entre autres, pour trafic d'influence, dit son avocat. Il "est mis en examen pour les faits que vous connaissez et que nous contestons. Aucun élément matériel ne vient en appui de ces accusations", ajoute-t-il.

23h08 :  Gilbert Azibert, avocat général à la Cour de cassation, est notamment mis en examen pour trafic d'influence, indique son avocat.

23h00 :  L'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, etle haut magistrat Gilbert Azibert, avocat général à la Cour de cassation, sont mis en examen. Ils sont soupçonnés de trafic d'influence.

De son côté, Nicolas Sarkozy est toujours en garde à vue. Une source judiciaire croit savoir qu'il doit être présenté aux juges dans le courant de la soirée pour une éventuelle mise en examen.

22h55 :  Le haut magistrat Gilbert Azibert, avocat général à la Cour de cassation, est mis en examen, affirme 

22h52 :  L'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, est mis en examen, annonce son avocat. L'office anticorruption de la police judiciaire cherche à établir si l'ancien chef de l'Etat, avec l'appui de Thierry Herzog, a cherché à obtenir des informations auprès de Gilbert Azibert sur une enquête le concernant en échange de la promesse d'un poste de prestige.


(MEHDI FEDOUACH / AFP)

22h48 :  L'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, est mis en examen, annonce son avocat.

22h41 : "Peut être de la part de la gauche la volonté de tuer un homme politique."

 Marion Maréchal Le Pen commente sur LCI la garde à vue de l'ancien président. Ce dernier devrait être présenté dans la soirée à un juge d'instruction en vue d'une possible mise en examen dans une enquête pour trafic d'influence.

22h30 :  Nicolas Sarkozy, en garde à vue, devrait être présenté dans la soirée à un juge d'instruction en vue d'une possible mise en examen, écrit l'AFP qui tient cette information d'une source proche du dossier. Cela devrait également être le cas de son avocat, Thierry Herzog.

22h04 : Il est 22 heures, voici l'essentiel de l'actualité :

L'Argentine bat la Suisse (1-0 après prolongations) et se qualifie pour les quarts. Le dernier match des huitièmes de finale vient de commencer. Suivez Belgique-Etats-Unis dans notre direct dédié.


•  Le magistrat Gilbert Azibert est déféré devant les juges d’instruction. Peut-il échapper à une mise en examen ? "Ne rêvons pas", répond son avocat. Nicolas Sarkozy, lui, est toujours en garde à vue.


•  Le Parti socialiste décide de mettre sous tutelle la fédération PS du Gard. Une enquête préliminaire a été ouverte sur la comptabilité de cette fédération, et confiée au SRPJ de Montpellier.

•  Les députés ont adopté à une large majorité le budget rectificatif pour 2014. Le texte a été voté par l'ensemble du groupe socialiste, y compris par les "frondeurs" qui ont tenté en vain de faire passer plusieurs amendements.

21h38 :  Une nuée de journalistes attend que Nicolas Sarkozy sorte de garde à vue, rapporte un journaliste de RTL qui poste une photo sur Instagram.

21h00 :  @julviem Pas obligatoirement. Mais l'avocat de Gilbert Azibert est plutôt clair. Des journalistes lui ont demandé s'il pensait que son client pourrait échapper à une mise en examen, il a répondu : "Ne rêvons pas."

20h59 :  Gilbert Azibert déféré, cela veut-il dire qu'il va être mis en examen ?

20h02 :  Le magistrat Gilbert Azibert est déféré devant les juges d’instruction, affirme BFMTV.

20h00 : Il est 20 heures, faisons un nouveau point sur l'actu :


 • Suivez en direct le huitième de finale entre l'Argentine et la Suisse, qui joue les prolongations. A suivre à 22 heures, Belgique-Etats-Unis.


•  Le Parti socialiste décide de mettre sous tutelle la fédération PS du Gard. Une enquête préliminaire a été ouverte sur la comptabilité de cette fédération, et confiée au SRPJ de Montpellier.


•  Nicolas Sarkozy est toujours en garde à vue, une première pour un ancien président de la République. Il est entendu dans le cadre d'une enquête pour trafic d'influence au sujet d'écoutes téléphoniques dont il était l'objet. 

•  Les députés ont adopté à une large majorité le budget rectificatif pour 2014. Le texte a été voté par l'ensemble du groupe socialiste, y compris par les "frondeurs" qui ont tenté en vain de faire passer plusieurs amendements.

18h14 : L'ancien président de la République a été placé en garde à vue, ce matin, dans une enquête sur un possible trafic d'influence, et sur la violation du secret de l'instruction. Peut-on parler "d'acharnement judiciaire" contre Nicolas Sarkozy, comme l'ont fait certains de ses proches ? Notre journaliste Camille Caldini expose quelques éléments de réponse.


(VALERY HACHE / AFP)

18h01 : Les principaux titres à 18 heures :


Nicolas Sarkozy est toujours en garde à vue, une première pour un ancien président de la République. Il est entendu dans le cadre d'une enquête pour trafic d'influence au sujet d'écoutes téléphoniques dont il était l'objet. 


Première séance plénière du nouveau Parlement européen, et premier vote d'ampleur : Martin Schulz, social-démocrate, a été réélu président de cette assemblée. Autre fait marquant, Jérôme Lavrilleux, suspendu par l'UMP à cause de l'affaire Bygmalion, était présent, bien qu'indésirable


Les députés ont adopté à une large majorité le budget rectificatif pour 2014. Le texte a été voté par l'ensemble du groupe socialiste, y compris par les "frondeurs" qui ont tenté en vain de faire passer plusieurs amendements.





Suivez en direct sur francetv info le huitième de finale entre l'Argentine et la Suisse, qui commence tout juste. A suivre à 22 heures, Belgique-Etats-Unis.

15h07 : Il est 15 heures, voici les titres de l'actualité :
   Nicolas Sarkozy est toujours en garde à vue, une première pour un ancien président de la République. Il est entendu dans le cadre d'une enquête pour trafic d'influence au sujet d'écoutes téléphoniques dont il était l'objet.




Première séance plénière du nouveau Parlement européen, et premier vote d'ampleur : Martin Schulz, social-démocrate, a été réélu président de cette assemblée. Il a récolte 409 voix sur 751 députés et 612 suffrages exprimés.




Le mari de la femme contrôlée par les policiers à Trappes pour son voile intégral est condamné à 3 mois de prison avec sursis en appel, une décision équivalente à sa condamnation en première instance. Il s'était violemment opposé à cette arrestation, pourtant autorisée par la loi.




Deux nouveaux huitièmes de finale ce soir : Argentine-Suisse et Belgique-Etats-Unis. Lionel Messi s'embarquera-t-il (enfin) sur le chemin de la gloire ? Notre analyse.

14h06 :  La garde à vue de Nicolas Sarkozy se poursuit. Peut-elle avoir un impact sur sa carrière à venir ? Pas selon son entourage, signale le journaliste de France 2 Guillaume Daret.

13h54 :  A l'UMP, plusieurs voix se sont fait entendre pour prendre la défense de l'ancien chef de l'Etat, placé en garde à vue dans une affaire de trafic d'influence présumé. Mais beaucoup d'autres sont restées silencieuses.


GUILLAUME DARET, THIERRY CURTET ET JEAN-PIERRE PASTEUR - FRANCE 2

13h27 :  Tous les Francais sont égaux la justice doit faire son travail.

13h27 :  C'est un acharnement politique insupportable au mépris des libertés pour les intérêts de certains. Nous apportons notre soutien et notre confiance en Nicolas SarkozyIl sera blanchi comme il l'a été jusqu'à maintenant !

13h26 :  La critique envers les magistrats dans l'affaire Sarkozy en garde à vue ne fera que renforcer l'action de la justice.

13h26 :  La garde à vue de Nicolas Sarkozy dans une affaire de trafic d'influence présumé continue de susciter des réactions vives et contrastées dans les commentaires. Petite sélection. 

13h16 :  "Que la justice puisse démontrer que personne n'est au-dessus des lois renforcera le lien entre la justice, la démocratie et l'opinion publique." 

Claude Bartolone demande aux responsables politiques qui condamnent la garde à vue de Nicolas Sarkozy de ne pas jeter de soupçons injustifiés sur l'institution judiciaire française.

12h01 : Il est midi, le point sur l'actualité :

•  Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue ce matin dans une affaire de trafic d'influence présumé. Une première pour un ancien président de la République.

• La Cour européenne des droits de l'homme a jugé que la loi française sur le port du voile intégral est conforme à la Convention européenne des droits de l'homme.

• Un attentat à la camionnette piégée a fait au moins 15 morts à Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, où sévit Boko Haram.

•  La France est en quart de finale après sa victoire 2-0 face au Nigeria. Les Bleus affronteront l'Allemagne, difficile vainqueur de l'Algérie (2-1 après prolongation), vendredi.

11h59 :  Selon i-Télé, Nicolas Sarkozy n'a pas choisi de nouvel avocat pour le moment. Son conseil habituel, Thierry Herzog, est lui aussi en garde à vue.

11h05 : "Je ne veux pas laisser prospérer le sentiment qu'il y aurait une justice de droite et une justice de gauche."

A l'UMP, quelques voix, comme cet ancien membre de l'équipe de campagne 2007 interrogé par le Lab d'Europe 1, défendent l'indépendance de la justice après le placement en garde à vue de Nicolas Sarkozy.

10h55 :  L'affaire de trafic d'influence présumée dans laquelle Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue n'est pas la seule qui menace l'ancien président. Francetv info fait le point sur ses déboires judiciaires dans cet article.

10h40 : "A partir du moment où le nom de Nicolas Sarkozy était au cœur de ces procédures judiciaires, il y avait nécessité pour lui de s'expliquer." Julien Dray, vice-président PS de la région Ile-de-France, a commenté le placement en garde à vue de Nicolas Sarkozy.

(EUROPE 1)

10h24 : Ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, Rama Yade a réagi au micro de  France Info au placement en garde à vue de l'ancien président de la République à l'office anticorruption de la PJ dans un dossier de trafic d'influence présumé.

10h16 : Que faut-il retenir de l'actualité à 10h ?

• Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue ce matin dans une affaire de trafic d'influence présumé. Une première pour un ancien président de la République.

•  Les combats ont repris dans l'est de l'Ukraine. Hier, le président Petro Porochenko a annoncé la non-prolongation du cessez-le-feu.

•  La France est en quart de finale après sa victoire 2-0 face au Nigeria. Les Bleus affronteront l'Allemagne, difficile vainqueur de l'Algérie (2-1 après prolongation), vendredi.

• Les corps des trois jeunes Israéliens disparus en Cisjordanie ont été retrouvés. Dans la nuit, un raid israélien contre le camp de réfugiés de Jénine a tué un jeune homme de 18 ans.

10h02 : "Le meilleur service que puissent rendre les amis de Nicolas Sarkozy à Nicolas Sarkozy lui-même est de laisser la justice faire son travail, et de ne pas commencer à mettre une pression sur les juges."

Sur Europe 1, l'élu socialiste a appelé les sarkozystes à ne pas s'en prendre aux juges après le placement en garde à vue de leur champion.

09h52 : Sur Twitter, le maire de Nice, Christian Estrosi, est l'un des rares sarkozystes avec Sébastien Huyghes et Valérie Debord à soutenir publiquement son mentor, placé en garde à vue.

Vous êtes à nouveau en ligne