Quand le patron de la PJ parisienne aide Hortefeux à préparer son audition

Brice Hortefeux manifeste contre le mariage pour tous, à Paris, le 13 janvier 2013.
Brice Hortefeux manifeste contre le mariage pour tous, à Paris, le 13 janvier 2013. (THOMAS SAMSON / AFP)

Mediapart publie, mardi, des éléments des écoutes téléphoniques dans l'affaire des financements libyens de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy.

Dans l'affaire des éventuels financements libyens de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy, les enquêteurs sont tombés sur de curieux appels entre l'ancien ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux et Christian Flaesch, le patron de la police judiciaire parisienne. Mediapart (article payant) publie, mardi 11 mars, le contenu des écoutes téléphoniques. Lors de ces appels passés en dehors des procédures légales, Christian Flaesch explique à Brice Hortefeux comment "préparer" son audition par les juges.

Un échange remonte au 6 novembre 2013. Le policier contacte le proche de Nicolas Sarkozy pour lui indiquer les informations réclamées par les magistrats. "Il y a un juge d'instruction qui a été désigné et ce qu'il nous demande, c'est de vérifier votre emploi du temps ainsi que celui de Ziad Takieddine pour les 5, 6 et 7 octobre 2006", dit-il à Brice Hortefeux, rapporte Mediapart. Il lui demande alors de se mettre à la recherche de ses agendas et "de ne pas s'inquiéter".

Christian Flaesch le rappelle le 14 novembre. "A mon avis, il faut y aller avec des photocopies ou avec l'original. En tout cas, ils vont vous demander des précisions là-dessus. Et quand vous les voyez, c'est pas la peine de leur dire que vous êtes déjà au courant parce que je vous ai appelé", dit-il.

Vous êtes à nouveau en ligne