Logement social : Michèle Sabban quitte la vice-présidence de la région Ile-de-France

Michèle Sabban, alors adjointe au maire d\'Auxerre, s\'exprime devant les journalistes au siège du PS à Paris, le 22 août 2006.
Michèle Sabban, alors adjointe au maire d'Auxerre, s'exprime devant les journalistes au siège du PS à Paris, le 22 août 2006. (BERTRAND GUAY / AFP)

L'élue socialiste a reconnu avoir donné des "informations inexactes" sur son logement.

Michèle Sabban, vice-présidente (PS) de la région Ile-de-France, a donné des "informations inexactes" concernant le logement social dont elle a bénéficié, et a décidé d'abandonner sa délégation de vice-présidente, a annoncé mardi 1er juillet Jean-Paul Huchon, le président socialiste de la région. Michèle Sabban louait un appartement de 70 m2 dans le 13e arrondissement de Paris, pour 1 218 euros par mois.

Michèle Sabban "m'a remis sa délégation de vice-présidente en charge du personnel, de l'administration générale et des marchés publics, ce que j'ai accepté", indique Jean-Paul Huchon dans un communiqué. Selon lui, Michèle Sabban, qui a quitté son logement social fin juin, "a reconnu avoir donné des informations inexactes à l'ensemble des élus régionaux lors de son audition devant la Mission d'information et d'évaluation (MIE) sur le logement".

L'opposition réclame sa démission

"La région a fait un courrier pour me recommander, mais elle n'est pas attributaire de logements, je n'ai donc pas bénéficié de passe-droit", avait affirmé l'élue au Parisien le 26 juin. Mardi, elle a reconnu avoir menti et "a indiqué (...) avoir bénéficié d'un logement appartenant au quota réservataire régional. (...) Elle a présenté ses excuses à l'ensemble de l'exécutif régional et confirmé qu'elle quitte son logement", a ajouté Jean-Paul Huchon. Les élus de l'opposition ont réclamé dans la journée la démission de la vice-présidente de la région, rapporte Le Parisien.