Affaire Bygmalion : vers un procès pour Nicolas Sarkozy ?

FRANCE 2

Selon le Conseil constitutionnel, Nicolas Sarkozy peut être jugé au pénal dans le cadre de l'affaire Bygmalion.

Le Conseil constitutionnel a tranché vendredi 17 mai, Nicolas Sarkozy peut être jugé devant un tribunal dans le cadre de l'affaire Bygmalion. L'ancien président de la République avait fait appel aux Sages pour décider, car il considérait avoir déjà été sanctionné financièrement en 2013 par la Commission des comptes de campagne. Il estimait ne pas devoir être jugé pour les mêmes faits.

42,8 millions d'euros de dépenses

Après deux ans de procédure, Nicolas Sarkozy devra donc répondre de son éventuelle implication dans le système de fausses factures entre l'UMP et l'entreprise de communication Bygmalion, organisatrice de ses meetings. Les fausses factures avaient permis au candidat de dépenser presque deux fois plus que le plafond autorisé : 42,8 millions d'euros. Nicolas Sarkozy a toujours nié en avoir été informé. Il est le deuxième ancien président de la République renvoyé devant un tribunal correctionnel après Jacques Chirac, condamné en 2011 dans le dossier des emplois fictifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne