Écoutes américaines : une station d'espionnage en plein coeur de Paris ?

France 3

La méthode employée par les services de renseignement américains est jugée inadmissible par l'Élysée.

Dès hier soir, mardi 23 juin, l'Élysée a exprimé sa colère après les révélations des écoutes de trois présidents français par les services secrets américains de 2006 à 2012.

Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont été espionnés par la NSA jusque sur leurs téléphones portables personnels. Sur le dernier document datant de 2012 révélé par WikiLeaks, la NSA traque les réunions secrètes de François Hollande sur la Grèce et la zone euro.

Une station d'espionnage dans Paris ?

Pendant six ans, ces informations volées ont permis aux Américains d'avoir un coup d'avance diplomatique sur des sujets parfois très sensibles. Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, à l'origine de ces révélations, promet de nouvelles informations sur les écoutes américaines.

Des écoutes qui auraient même été effectuées depuis le territoire français. En plein coeur de Paris, au dernier étage de l'ambassade américaine, une façade en trompe-l'oeil cacherait une station d'espionnage, toute proche de l'Élysée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne