Déplacement de Macron à Las Vegas : la ministre Muriel Pénicaud pointée du doigt

FRANCE 3

Alors que des soupçons de favoritisme se dégagent d'une soirée organisée lors d'un voyage d'Emmanuel Macron à Las Vegas en 2016, la ministre du Travail Muriel Pénicaud pourrait être mise en examen selon l'issue de l'enquête.

Que savait précisément la ministre du Travail Muriel Pénicaud de l'organisation d'un voyage d'Emmanuel Macron aux États-Unis en 2016 ? À cette époque, lui est encore ministre de l'Économie, elle, à la tête de Business France, une agence publique qui promeut l'économie française à l'étranger. À Las Vegas, le 6 janvier 2016, Emmanuel Macron rencontre des dirigeants de startups françaises lors d'une soirée. Ce déplacement a été confié à Business France, qui a elle-même confié toutes les modalités d'organisation à l'agence de communication Havas. Problème : aucun appel d'offres réglementaire n'aurait été passé. Les juges enquêtent désormais sur des soupçons de favoritisme.

Problèmes d'irrégularités

Dans un communiqué, Muriel Pénicaud affirme qu'elle en prend acte, tout en maintenant qu'elle n'a "rien à [se] reprocher". Lors d'une perquisition récente, les policiers ont saisi un email rédigé quelques semaines avant le voyage à Las Vegas, par la directrice de communication de Business France. Il suggère que Muriel Pénicaud pourrait avoir été informée d'éventuels problèmes d'irrégularités. Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner l'a affirmé en début de semaine : si Muriel Pénicaud devait être mise en examen, elle serait dans l'obligation de démissionner.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne