Les mensonges de Jérôme Cahuzac

France 2

Jérôme Cahuzac avait menti pendant plusieurs semaines avant de reconnaître la fraude fiscale. La valeur morale a pesé dans le jugement de cette affaire.

Coupable de mensonges en série, voilà la faute de Jérôme Cahuzac. L'homme qui percevait l'impôt, luttait contre la fraude et les paradis fiscaux, a pendant des années triché et menti devant les plus hautes instances de l'État. Premier acte, ce 5 décembre 2012, devant les députés qui lui demandent des comptes, le ministre du Budget leur ment et avec aplomb. "Je n'ai pas et je n'ai jamais eu de compte à l'étranger ni maintenant ni avant", déclarait Jérôme Cahuzac.

Un exercice de repentance

Encore plusieurs semaines de déni, mais sous la pression, il finit par reconnaître devant les juges l'existence de comptes cachés. C'est un séisme dans un quinquennat que François Hollande voulait exemplaire. Le ministre du Budget doit démissionner et organise avec ses communicants des aveux télévisés. Un exercice de repentance comme la France en avait rarement vu. Difficile de se défaire d'un déni vieux de 20 ans, l'erreur de sa vie, confie-t-il, a été de devenir ministre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne