Revivez la deuxième journée du procès Cahuzac : "Ce que j'ai fait est accablant"

L\'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, le 5 septembre 2016 au palais de justice de Paris.
L'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, le 5 septembre 2016 au palais de justice de Paris. (MICHEL EULER / AP / SIPA)

Le procès de l'ancien ministre du Budget se poursuit, mercredi, au palais de justice de Paris.

Jérôme Cahuzac, épisode 2. Le procès de l'ancien ministre du Budget se poursuit, mercredi 7 septembre, devant le tribunal correctionnel de Paris. Il comparaît pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale et pour avoir minoré sa déclaration de patrimoine.

Un coup de théâtre, dès le premier jour. Ce procès a démarré sur les chapeaux de roue. Lundi, Jérôme Cahuzac a fait un aveu inédit : il a affirmé qu'au début, son premier compte suisse servait à recevoir des financements pour les activités de Michel Rocard. Une bombe qui laisse planer de nombreux doutes et a suscité de vives réactions du côté des proches de l'ancien Premier ministre, mort il y a deux mois.

Quatre personnes et une banque sur le banc des prévenus. Outre Jérôme Cahuzac, son épouse, Patricia Ménard, son banquier suisse, François Reyl, et l'ex-avocat Philippe Houman, qui avait imaginé le montage financier utilisé par l'ancien ministre, sont jugés. La banque genevoise Reyl comparaît également, comme personne morale.

Un redressement fiscal de 2,3 millions d'euros. Jugés jusqu'au 15 septembre, les ex-époux Cahuzac se sont déjà acquittés d'un redressement fiscal salé. Une "double peine" qu'ils ont tenté de contester devant le Conseil constitutionnel, sans succès.

Vous êtes à nouveau en ligne