VIDEO. Bernard Tapie à l'épreuve des faits

Olivier Carow, Julien Nourry / France 2

France 2 revient sur l'entretien d'hier soir avec Bernard Tapie. L'homme d'affaire a donné plusieurs informations. Il a aussi nié certains éléments. Voici les réponses de la rédaction.

Bernard Tapie a-t-il été exact dans ses déclarations lors de son entretien du 1er juillet sur France 2 ? L'homme d'affaire a donné plusieurs informations. Il a aussi nié certains éléments. Voici les réponses de la rédaction données par Olivier Carow.

Ainsi, durant cet entretien, l'homme d'affaire cite notamment un arrêt qui selon lui, est rendu par la cour de Cassation : "Il ne fait aucun doute que les réticences et dissimulation du groupe Crédit Lyonnais est intentionnel en vue de satisfaire ses propres intérêts au préjudice du goupe Tapie." C'est faux, le passage se trouve dans un autre document : les réquisitions du parquet général. Elles ne reflètent donc pas la position finale de la cour de Cassation.

France 2 revient également sur les relations entre Bernard Tapie et Pierre Estoup, l'arbitre suspecté d'avoir faussé l'arbitrage. Dans sa dédicace retrouvée chez le juge arbitre, son nom a bien un "e" en trop, le preuve pour Bernard Tapie qu'il ne le connaissait pas. Mais selon l'homme d'affaire, Pierre Estoup n'est jamais intervenu dans ses dossiers avant l'arbitrage de 2007. Selon des informations de France 2, dès l'année 2000, l'avocat de Bernard Tapie, Me Lantourne, tient Pierre Estoup au courant par écrit du dossier. La police a retrouvé ces documents.

Vous êtes à nouveau en ligne