Procès de Bernard Tapie : l’homme d’affaires dénonce une "fiction"

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le procès de Bernard Tapie dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit lyonnais se poursuit. En direct, Clément Weill-Raynal décrypte la situation.

Bernard Tapie est à la barre. Mardi 12 mars, pour le deuxième jour de son procès à Paris, l’homme d’affaires comparaît avec cinq autres prévenus pour escroquerie dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit lyonnais, il y a 11 ans. Sur place, Clément Weill-Raynal décrypte la situation. "Bernard Tapie se dit ruiné, mais il n’a en tout cas rien perdu de sa superbe", explique-t-il.

Une gouaille à l’accent de séduction 

"Durant deux heures, le tribunal et le public ont eu le droit à l’affaire du Crédit lyonnais, racontée par Bernard Tapie, poursuit le journaliste. Sur le fond, l’homme d’affaires plaide non-coupable et se dit toujours victime du Crédit lyonnais. Mais sur la forme, l’acteur Bernard Tapie est venu à la barre jouer sur à peu près tous les registres : la sincérité, l’indignation, la colère, l’humour aussi pour tenter de convaincre le tribunal. Il a le visage marqué par les années, par la maladie, mais dès qu’il se met à parler il a toujours cette voix forte qu’on lui connaît, cette gouaille à l’accent de séduction." Les juges seront-ils sous le charme ? 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne