DIRECT. Christine Lagarde devant la justice dans l'affaire Tapie : son avocat demande le report du procès

Christine Lagarde au siège du FMI, à Washington (Etats-Unis), le 12 avril 2014.
Christine Lagarde au siège du FMI, à Washington (Etats-Unis), le 12 avril 2014. (PAUL J. RICHARDS / AFP)

C'est "une question de bon sens", a estimé Patrick Maisonneuve, lundi, sur Europe 1.

La procédure est exceptionnelle. Christine Lagarde, ancienne ministre de l'Economie et actuelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), est jugée devant la Cour de justice de la République à partir du lundi 12 décembre. En cause : son rôle dans l'arbitrage dont a bénéficié Bernard Tapie.

Jugée pour "négligences graves". Christine Lagarde est jugée jusqu'au 19 décembre. D'après les magistrats instructeurs de la Cour de justice de la République, l'action de l'ancienne ministre, qui a favorisé la conclusion de cet arbitrage, est émaillée de "négligences graves". Celles-ci ont "exposé l'Etat au paiement de sommes indues" et permis "que soit détournée par des tiers la somme de 403 millions d'euros".

La défense demande un report du procès. L'avocat de Christine Lagarde, Patrick Maisonneuve, l'a indiqué sur Europe 1, lundi matin. C'est une "question de bon sens", a-t-il plaidé. L'ex-ministre "a suivi précisément les préconisations de son administration", a-t-il poursuivi. "Elle est déterminée à contester pied à pied, grief par grief", avait déjà prévenu l'avocat.

19h48 : "Ai-je été abusée ? Avons-nous été plusieurs à être abusés ? Si oui, par qui ? Nous le saurons peut-être un jour, moi je souhaite le savoir. Ai-je été négligente ? Non."

C'est ainsi que s'est défendu l'ancienne ministre et actuelle directrice générale du FMI, lors de cette première journée d'audience. A la barre, elle a été particulièrement chahutée par les magistrats.

19h35 : Mais nous avons ce qu'il vous faut, cher @Ragman. Dans cet article, nous donnons tous les détails de cette affaire dans laquelle il est reproché à Christine Lagarde d'avoir, lorsqu'elle était ministre de l'Economie de Nicolas Sarkozy (2007-2011), décidé de solder le vieux contentieux du Crédit lyonnais entre l'Etat et Bernard Tapie par une procédure d'arbitrage. Un tribunal privé avait alors condamné l'Etat à verser 404 millions d'euros à l'homme d'affaires, condamnation pour laquelle Christine Lagarde n'avait pas fait appel.

19h35 : Pourriez-vous éclaircir l'affaire s'il vous plaît? Juste une petite vulgarisation afin de mieux comprendre le pourquoi du comment.

17h28 : Christine Lagarde, elle, passe un mauvais quart d'heure à la barre de la Cour de justice de la République, dans son procès pour ses négligences présumées dans la gestion de l'arbitrage à 403 millions d'euros en faveur de Bernard Tapie.

16h58 : Retournons au procès de Christine Lagarde devant la Cour de justice de la République. La directrice générale du FMI se défend à la barre. L'ex-ministre de l'Economie et des Finances est jugée pour ses négligences présumées dans la gestion de l'arbitrage à 403 millions d'euros en faveur de Bernard Tapie.

15h56 : La Cour de justice de la République refuse de surseoir à statuer. Le procès continue. Christine Lagarde va donc bien être jugée dans l'affaire Tapie.

15h44 : La Cour de justice de la République s'est retirée pour délibérer sur la demande de sursis à statuer formulée par l'avocat de Christine Lagarde. Les journalistes attendent.

15h12 : On retourne à la Cour de justice de la République, où procès de Christine Lagarde, accusée de "négligence" dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, vient de débuter.

14h43 : Le procès de Christine Lagarde, accusée de "négligence" dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, a commencé devant la Cour de justice de la République.

11h13 : A-t-elle par sa "négligence" permis un gigantesque détournement d'argent public au profit de Bernard Tapie ? Christine Lagarde, ex-ministre et actuelle patronne du FMI, comparaît aujourd'hui devant la Cour de justice de la République. Cette juridiction se réunit seulement pour la cinquième fois de son histoire. Une journaliste de Bloomberg poste des photos de la salle d'audience.

09h05 : Patrick Maisonneuve, l'avocat de Christine Lagarde, estime que sa cliente ne s'est pas montrée négligente dans l'arbitrage de l'affaire Tapie. "Comment voulez-vous qu'un ministre étudie 15 ans de procédure (...), des milliers de pages de procédure ?, déclare-t-il sur Europe 1. C'est absolument impossible."



EUROPE 1

07h54 : La Cour de justice de la République se réunit pour juger Christine Lagarde. L'ancienne ministre de l'Economie est accusée de "négligence d'une personne dépositaire de l'autorité publique" dans l'affaire Tapie. Elle risque jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende. Voici toutes nos explications sur ce procès.




EDUARDO CAVERO/SIPA / EFE / AFP

Vous êtes à nouveau en ligne