Christine Lagarde jugée coupable mais sans peine : un régime de faveur ?

FRANCE 3

Des politiques s'interrogent sur l'indépendance de la Cour de justice de la République après que Christine Lagarde ait été déclarée coupable de négligence dans l'affaire Tapie, mais non sanctionnée par une peine ce lundi 19 décembre.

Christine Lagarde a été déclarée coupable de négligence dans l'affaire Tapie par la Cour de justice de la République, mais non sanctionnée par une peine ce lundi 19 décembre. "Ce n'est pas un régime de faveur, vous savez les dispenses de peine sont prononcées très fréquemment dans toutes sortes de dossiers et pour toutes sortes de justiciables", explique Clément Weill-Raynal sur le plateau de France 3.

Sa réputation nationale et internationale prise en compte

C'est parfois parce que le justiciable est une personne très modeste et là au contraire en raison des qualités éminentes et du travail de Christine Lagarde. "Ça figure en toutes lettres dans le jugement. Les juges précisent qu'ils tiennent à prendre en compte la personnalité de Christine Lagarde, sa réputation nationale et internationale. Le jugement précise aussi qu'il faut prendre en compte le contexte de crise financière mondiale qui régnait lorsque Christine Lagarde était aux manettes", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne